Mes racines / my roots

Henri Césaire Saint-Pierre


Adéline Albina Lesieur


Napoléon Mallette


Louis Émery Beaulieu


Guillaume Saint-Pierre


Joseph Bélanger


Geneviève Saint-Pierre


Jeanne Beaulieu Casgrain


Jean Casgrain


Simone Aubry Beaulieu


Marcel Malépart


Jaque Masson


Édouard Trudeau


Rolland Labrosse


Jacques Cousineau



Recherche
de
"Mes racines"

sur
JacquesBeaulieu.Ca


Retour
à la page
initiale

de
JacquesBeaulieu.Ca
Mort d'un magistrat distingué

MORT D’UN MAGISTRAT DISTINGUÉ

L’hon. juge Saint-Pierre succombe samedi en sa demeure de l’avenue du Parc.

NOTICE BIOGRAPHIQUE

La magistrature de la province de Québec vient d’être plongée dans un nouveau deuil par la mort de l’hon. juge Henri-Césaire Saint-Pierre, de la Cour supérieure, survenue samedi soir, à 7 h. 30. L’éminent magistrat souffrait depuis quelque temps déjà d’un cancer à l’estomac. Il continua cependant de remplir ses fonctions judiciaires jusqu’à la fin de novembre dernier, alors qu’il obtint un congé de six mois. Depuis, sa condition a empiré et samedi il expirait.

L’hon. juge Saint-Pierre était considéré comme l’un de nos meilleurs juges. Avant d’être appelé à faire partie de la magistrature, il s’était acquis la réputation de criminaliste distingué, devant la cour d’assises. Il eut à défendre trente-deux individus, accusés de meurtre, et parmi eux les tristement célèbres Shortis, Caza, Dellima et Candy.

L’hon. juge Saint-Pierre était né à Sainte-Madeleine, Québec, le 13 septembre 1844, de feu Joseph-Berrier Saint-Pierre et de feu Domithilde Denis. Il fit ses études classiques au collège de Montréal, après quoi il prit part à la guerre de Sécession, dans le 76ième New-York Volunteers. Il fut blessé en 1863, à la bataille de Mine Run, et fut recueilli par les Sudistes qui le gardèrent prisonnier jusqu’à la fin des hostilités. L’hon. juge Saint-Pierre, à sa mort, était commandant honoraire des Vétérans Canadiens et décoré de la Croix de la Couronne d’Italie.

De retour à Montréal, M. Saint-Pierre étudia le droit sous la direction de Sir Georges-Étienne Cartier et Sir J. J. Abbott, et fut reçu avocat en juillet, 1870. En 1874, il épousait Marie Albina Lesieur, fille de feu Adolphe Lesieur, marchand, de Montréal. Mme Saint-Pierre mourut en 1908. Après une pratique active des plus brillantes, Mtre Saint-Pierre fut nommé juge de la Cour supérieure en 1902. Il avait été nommé conseiller de la Reine en 1889. En 1909, il venait exercer ses fonctions de magistrat dans le district de Montréal.

Condidat libéral défait dans Jacques-Cartier, au provincial, lors des élections générales de 1878, il abandonna bientôt la politique active.

Le défunt laisse pour déplorer sa perte trois fils et deux filles: Henri-A., protonotaire des comtés de Pontiac-Bryson; Georges, ingénieur civil; Guillaume, avocat; Annette, femme de M. L. Bélanger, comptable, de Montréal, et Juliette, femme de M. Alexandre Prud’homme, avocat, du bureau Loranger et Prud’homme.



Jacques Beaulieu
jacqbeau@canardscanins.ca
Révisé le 3 avril 2018
Ce site a été visité 11654174 fois
depuis le 9 mai 2004