Mes racines / my roots

Henri Césaire Saint-Pierre


Adéline Albina Lesieur


Napoléon Mallette


Louis Émery Beaulieu


Guillaume Saint-Pierre


Joseph Bélanger


Geneviève Saint-Pierre


Jeanne Beaulieu Casgrain


Jean Casgrain


Simone Aubry Beaulieu


Marcel Malépart


Jaque Masson


Édouard Trudeau


Rolland Labrosse


Jacques Cousineau



Recherche
de
"Mes racines"

sur
JacquesBeaulieu.Ca


Retour
à la page
initiale

de
JacquesBeaulieu.Ca
La soirée De Lorimier

Soirée littéraire et musicale
au bénéfice de la famille de Lorimier

GRANDE SOIRÉE
Littéraire et Musicale
Sous le patronage de l'ASSOCIATION
ST-JEAN-BAPTISTE,
Au profit de la veuve
Chevalier De Lorminier,
MARDI 22 MAI 1883,
À LA SALLE NORDHEIMER
---
PROGRAMME.

Le drapeau de Carillon de Sabatier par M. F. LEFEBVRE.

Discours par Hon. L. O. TAILLON.

"O Canada, mon pays, mes amours" de Labelle
chanté par M. L. L. MAILLET.

Chevalier DeLorimier et les évènements de 1837,
par M. L. O. DAVID.

Trio de "Guillaume Tell" de Rossini chanté par
MM. G. COUTURE, H. C. ST-PIERRE et N. BEAUDRY

Discours par les Hons. C.J. COURSOL et H. MERCIER.

"Les patriotes de '37-38" chant de circonstance, paroles
de Louis Fréchette chanté par M. H. C. ST-PIERRE

VIVE LA CANADIENNE!
_____

Admission générale, 25 cts; sièges réservés, 50 cts. Le plan de la salle est déposé chez M. A. J. Boucher, 230 rue Notre-Dame, où chacun pourra retenir sa place.


lundi 21 mai 1883, page 3
mardi 22 mai 1883, page 3


Soirée littéraire et musicale

La grande soirée au bénéfice de la famille de Lorimier, sous le patronage de l'association St-Jean Baptiste, a lieu demain soir, à la salle Nordheimer.

Il suffit de mentionner les noms des personnes distinguées qui font les frais de cette soirée pour démontrer qu'il s'agit d'une fête littéraire et musicale de premier ordre, à laquelle notre public sevra se porter en foule:

L'hon. M. Taillon, l'hon. M. Mercier, MM. C. J. Coursol, L. O. David, H. C. St-Pierre, G. Couture, F. Lefebvre, L. L. Maillet et N. Beaudry.

Le plan de la salle est chez Boucher.

M. St-Pierre chantera sur l'air du "Régiment du Sambre et Meuse" l'impromptu suivant composé pour la circonstance par M. Louis Fréchette:

I
Au triste appel de la Patrie
Chaque brave accourt éperdu,
À cette voix qui pleure et prie
Leur cri d'amour a répondu,
Longtemps pour notre délivrance
Ils vont au-devant du danger,
Et ces fiers enfants de la France
Ont su vaincre encor l'étranger!

REFRAIN
Dormez en paix, nobles victimes!
Dans votre sang germa la liberté.
Gloire à votre dévoûment sublime!
Votre échafaud c'est l'immortalité!

II
Vengeurs de la Patrie en larmes,
Ce petit groupe de héros,
Longtemps lutta, presque sans armes,
Corps à corps avec nos bourreaux.
Un jour, hélas! naufrage sombre,
Du sort fatal, cruel retour,
Partout écrasés par le nombre
Ils furent vaincus à leur tour!
Refrain III
Terrible fut l'âpre mêlée
Où tu tombas, ô mon pays!
Et la Patrie inconsolée
Pleura sur ses destins trahis.
Alors, broyés par les despotes
Râlant sous leurs pieds triomphants,
À notre honneur ces patriotes
Mourants ont légué leurs enfants!
Refrain
lundi 21 mai 1883, page 3


Correction.

Nous regrettons que plusiurs erreurs se soient glissées, hier, dans la poésie de M. Fréchette. Par un oubli que nous ne comprenons pas encore cette poésie a été insérée dans le journal sans que les épreuves en aient été corrigées. Nous rétablissons le texte:

I
Au triste appel de la Patrie
Chaque brave accourt éperdu,
À cette voix qui pleure et prie
Leur cri d'amour a répondu,
Longtemps pour notre délivrance
Ils vont au-devant du danger,
Et ces fiers enfants de la France
Ont su vaincre encor l'étranger!

REFRAIN
Dormez en paix, nobles victimes!
Dans votre sang germa la liberté.
Gloire à vos dévoûments sublimes!
Votre échafaud c'est l'immortalité!

II
Vengeurs de la Patrie en larmes,
Ce petit groupe de héros,
Longtemps lutta, presque sans armes,
Corps à corps avec nos bourreaux.
Un jour, hélas! naufrage sombre,
Du sort fatal, cruel retour,
Partout écrasés par le nombre
Ils furent vaincus à leur tour!
Refrain III
Terrible fut l'âpre mêlée
Où tu tombas, ô mon pays!
Et la Patrie inconsolée
Pleura sur ses destins trahis.
Alors, broyés par les despotes
Râlant sous leurs pieds triomphants,
À notre honneur ces patriotes
Mourants ont légué leurs enfants!
Refrain
mardi 22 mai 1883, page 2


NORDHEIMER'S HALL.

Il y avait un bon auditoire hier soir, à la soirée littéraire et musicale donnée au bénéfice de la famille de Lorimier, mais c'était trop peu quand on considère le but patriotique de la réunion. La pluie, il est vrai, est une excuse qu'il faudra accepter.

Le programme, comme on devait s'y attendre en lisant les noms de ceux qui y étaient inscrits, a été fort bien rendu.

Le succès de la soirée toutefois reste à M. David pour la partie littéraire et à MM. Maillet et S.-Pierre pour la musique.

Une autre soirée dans le même but sera organisée prochainement. Espérons que l'on n'aura pas à reprocher à nos compatriotes un manque de patriotisme dans des circonstances comme celles-ci.

mercredi 23 mai 1883, page 3


Bénéfice.

La soirée dramatique et musicale au bénéfice de la famille de Lorimier a donné un bénéfice clair de $200.

samedi 26 mai 1883, page 3




Jacques Beaulieu
jacqbeau@canardscanins.ca
Révisé le 3 avril 2018
Ce site a été visité 11256361 fois
depuis le 9 mai 2004