Mes racines / my roots

Henri Césaire Saint-Pierre


Adéline Albina Lesieur


Napoléon Mallette


Louis Émery Beaulieu


Guillaume Saint-Pierre


Joseph Bélanger


Geneviève Saint-Pierre


Jeanne Beaulieu Casgrain


Jean Casgrain


Simone Aubry Beaulieu


Marcel Malépart


Jaque Masson


Édouard Trudeau


Rolland Labrosse


Jacques Cousineau



Recherche
de
"Mes racines"

sur
JacquesBeaulieu.Ca


Retour
à la page
initiale

de
JacquesBeaulieu.Ca
Canal Lachine

Le bon vieux temps

D'après des articles parus dans le journal La Patrie en décembre 1884.


    LE BON VIEUX TEMPS

    L'ancien canal Lachine

  1. Premier projet de construction du canal Lachine: 1792

    Dès 1792 les marchands de Montréal comprirent la nécessité d'ouvrir une communication par eau entre la métropole et Lachine. En cette année un bill fut présenté au premier parlement provincial à l'effet de creuser le canal. Le bill fut rejeté par la chambre qui n'avait pas alors à sa disposition de moyens pécuniaires suffisants pour réaliser ce grand projet.

    Le public fut aussi d'opinion que l'entreprise était impraticable et l'on n'en parla plus pendant quelques années.

  2. Deuxième projet de construction du canal Lachine: 1815

    En 1815, pendant la guerre avec les Etats-Unis, les dépenses encourues pour transporter les provisions du gouvernement attirèrent l'attention du gouverneur en faveur de l'entreprise qui adressa un message à l'Assemblée Législative. La chambre vota alors la somme de £25,000 pour l'exécution du projet. Peu de temps après, la paix fut signée et on se borna à niveler le terrain en quelques endroits.

  3. Essai de creusage privé du canal Lachine: 1819

    En 1819, plusieurs citoyens manifestèrent l'intention de creuser le canal Lachine à leurs frais et ils présentèrent à la chambre une requête demandant l'aide et l'autorisation du gouvernement.

    Un bill à cet effet fut passé dans le mois d'avril, autorisant des souscriptions au montant de £150,000, par action de £50, constituant les actionnaires en compagnie à fonds social.

  4. Le creusage du canal Lachine: 1821 à 1825

    Plus tard on abandonna ce projet et les travaux furent entrepris par la province, à condition que les souscripteurs renonceraient à leur privilège contre remboursement de la somme qu'ils avaient payée sur leurs actions et à condition que le gouvernement après avoir payé une contribution de £10,000, ferait passer ses provisions et ses matériaux sans payer. Un acte à cet effet fut passé par la législature en 1821 et les travaux commencèrent le 17 juillet de la même année. Ces travaux furent complétés en 1825.

    L'ancien canal Lachine avait 28 pieds de large au fond et 48 pieds à la surface de l'eau, avec une profondeur d'eau de cinq pieds. Il y avait 18 pouces du niveau de l'eau à celui du chemin de hâlage.

    Le canal avait six écluses de Lachine à la Pointe du Moulin à Vent, chaque écluse avait une longueur de 100 pieds une chute d'eau de 42 pieds. La maçonnerie avait été construite avec de la pierre extraite des carrières de Caughnawaga. Le 30 avril 1835 un statut provincial abolit les droits sur les marchandises qui passaient dans le canal Lachine.

  5. L'agrandissement du canal Lachine: 1843

    En 1843 l'ancien canal fut agrandi dans les proportions qu'il a gardées jusqu'en 1875 époque à laquelle on lui a donné la largeur qu'il a aujourd'hui.

    En 1843 les travaux d'agrandissement avaient été donnés à MM. Black et Pearce. L'honorable A. Mackenzie, qui était maçon de son métier, dirigeait une partie des travaux.

    La Patrie, lundi 1er décembre 1884, page 4.





Jacques Beaulieu
jacqbeau@canardscanins.ca
Révisé le 3 avril 2018
Ce site a été visité 10789842 fois
depuis le 9 mai 2004