Mes racines / my roots

Henri Césaire Saint-Pierre


Adéline Albina Lesieur


Napoléon Mallette


Louis Émery Beaulieu


Guillaume Saint-Pierre


Joseph Bélanger


Geneviève Saint-Pierre


Jeanne Beaulieu Casgrain


Jean Casgrain


Simone Aubry Beaulieu


Marcel Malépart


Jaque Masson


Édouard Trudeau


Rolland Labrosse


Jacques Cousineau



Recherche
de
"Mes racines"

sur
JacquesBeaulieu.Ca


Retour
à la page
initiale

de
JacquesBeaulieu.Ca
Articles concernant Guillaume Saint-Pierre

Articles concernant Guillaume Saint-Pierre à l'occasion de sa retraite après 29 ans au contentieux de la Ville de Montréal



L'avocat en chef de la ville prend sa retraite, le 15


Me Guillaume Saint-Pierre deviendra conseiller juridique de Montréal, en avril

L'avocat en chef de la ville de Montréal, Me Guillaume Saint-Pierre, a annoncé hier après-midi qu'il prendra sa retraite comme directeur du contentieux, le quinze du courant.

Agé de 70 ans, Me Saint-Pierre ne songe aucunement à se retirer de la vie publique. De fait, il a décidé de retourner à la pratique privée du droit, en se spécialisant dans le droit municipal. De plus, il deviendra, le 15 avril prochain, conseiller juridique de la ville de Montréal, conformément à une résolution adoptée, hier, par le comité exécutif.

Par suite du départ de Me Saint-Pierre, Me Claude Choquette, actuellement directeur adjoint du contentieux, deviendra avocat en chef de la métropole jusqu'à la nomination du successeur du retraité. On ne doute pas, à l'hôtel de ville, que Me Choquette soit confirmé dans son poste. Il appartiendra au conseil, à sa prochaine séance, de nommer l'avocat en chef, sur rapport du comité exécutif.

Me Saint-Pierre fait partie du contentieux depuis le 5 février 1921. Il fut d'abord avocat adjoint nommé en charge du service, en janvier suivant, il devint avocat en chef et directeur du contentieux le 27 décembre 1927, comme successeur de Me J.-A. Jarry. Nommé conseiller du roi en 1918, il a plaidé à six reprises devant le Conseil privé, à Londres. Depuis 1923, il a représenté la ville à plusieurs reprises devant le comité des bills privés de l'Assemblée législative provinciale.

Né en 1884, Me Saint-Pierre est le fils de l'hon. juge Henri-C. Saint-Pierre, de la Cour Supérieure, et d'Albina Lesieur. A la suite de ses études au collège Sainte-Marie, il était reçu, en 1904, à l'âge de 20 ans, bachelier ès sciences de l'Université Laval.

Inscrit à la Faculté de droit, il a obtenu sa licence avec grande distinction, en juin 1907. Admis à la pratique du droit en juillet suivant, il est entré aussitôt en société avec Mes Ernest Pélissier et Charles-A. Wilson, devenu plus tard juge de la Cour supérieure et maintenant décédé. Me Saint-Pierre était élu secrétaire du Barreau en 1912.





G. St. Pierre To Leave Post


Chief City Attorney Served 29 Years

Guillaume St. Pierre, K.C., chief attorney for the past 23 years, has announced his retirement from that office, effective Oct. 15, after 29 years in the law department.

Mr. St. Pierre, who is 66, said that he will resume private practice as a specialist in municipal law. He will also serve as consultant to the city.

Joining the law department in February, 1921, he was placed in charge in 1922 and named chief city attorney in 1927.

The son of the late Mr. Justice Henri C. St. Pierre and Albina Lesieur, he was educated at College Ste. Marie and was awarded a degree from Laval University. In 1907 he gained his law degree "with great distinction", and started the practice of his profession with the late Ernest Pelissier and Charles A. Wilson.

Mr. St. Pierre was secretary of the Bar of Montreal in 1912-1913. Appointed a King's Counsellor in 1918, he pleaded six times before the Privy Council in England.

Work in the law department has greatly broadened since the time that Mr. St. Pierre first entered it. Then there were but four lawyers compared with nine today, and recently through a by-law the department took over the legal tasks of the Recorder's Court.

Married in 1908, he is the father of five children. With his retirement will go a civic pension.


Montreal Daily Star
Wednesday, October 4, 1950







Une fête intime avait lieu, hier soir, à l'hôtel de ville, à l'occasion du départ prochain, le 15, de Me Guillaume Saint-Pierre, C.R., de la direction du Contentieux. Au premier rang, de gauche à droite: MM. J.-O. ASSELIN, président du comité exécutif; M. SAINT-PIERRE et S. H. le maire HOUDE. En arrière, dans le même ordre: le Dr Adélard GROULX, directeur du service de santé, le R. P. BELANGER, son beau-frère; Me Louis-A. LAPOINTE, directeur des services municipaux; Me Charles LAURENDEAU, Lactance ROBERGE, directeur des finances; Lucien HETU, assistant directeur des services municipaux; Me Claude CHOQUETTE, que l'on désigne comme successeur de M. Saint-Pierre; Me Albert BERTHIAUME, du contentieux municipal; Jean SAINT-PIERRE, fils du jubilaire; Marcel MALEPART et Henri BEAULIEU, ses gendres.

La Patrie,
Vendredi 13 octobre 1950





Il y a quelques semaines, Me Guillaume Saint-Pierre, c.r., quittait l'hôtel de ville après un séjour de près de 30 ans, au cours duquel il dirigea pendant vingt-trois années les destinées du contentieux municipal.

Ce départ cause un vide dans les rangs des directeurs de services qui perdent en lui leur doyen et en même temps leur conseillé attitré. En effet, tous avaient recours presque quotidiennement à sa sagesse, à sa science légale et à son bon jugement. Il faut dire tout de suite que Me Guillaume Saint-Pierre ne quittera pas définitivement le domaine municipal; après quelques mois de repos bien mérité, il reviendra à ses anciennes amours à titre d'avocat conseil et continuera de faire bénéficier tous ses collègues, ainsi que les autorités municipales, de sa longue et irremplaçable expérience. Me Claude Choquette, c.r., aujourd'hui avocat en chef de la cité et successeur de Guillaume (comme tout le monde l'appelait), a énuméré quelques-unes des qualités de son ancien chef au cours d'une allocution prononcée lors d'une fête intime. Il disait:

"Nous, vos confrères, Me Saint-Pierre, avons toujours été impressionnés par vos qualités d'ordre, votre méthode de travail, votre sens juridique et vos connaissances étendues de la chartre et des règlements municipaux.

"Votre égalité d'humeur, votre bonhomie rendaient nos relations très agréables.

Vous étiez notre chef, il est vrai, mais en même temps, notre camarade, tant votre autorité s'est toujours exercée avec distrétion."

Jamais on ne mit en doute sa probité professionnelle, son dévouement inlassable, sa magnanimité envers ses subalternes, même les plus humbles. Tous étaient admis chez lui, tous avaient accès à ses conseils et tous profitaient de son esprit de décision et de ses connaissances approfondies des choses de la cité.

Partir avec le respect de chacun après 29 ans de vie municipale et tous les tracas, ennuis et complications que cela représente, voilà un exploit dont on a raison de s'enorgueillir.

Le soussigné fut à même de se rendre compte, personnellement, au cours des quelques années pendant lesquelles il lui fut donné de travailler sous la direction immédiate de Me Saint-Pierre, des qualités exceptionnelles que tous lui reconnaissaient: il avait la patience de vous écouter, toujours le temps de vous expliquer son point de vue, de vous diriger dans les méandres de la chartre, cet enfant qu'il connaissait si bien pour l'avoir vu grandir et, ce qui ne peut manquer d'ajouter un fleuron à son blason, d'admettre, à l'occasion, que vous aviez soulevé un point de vue qui ne l'avait pas frappé, à première vue.

La roue tourne, le temps demeure et les hommes se succèdent.

Ceux qui viendront après se souviendront toujours de cette carrière unique que fut celle de Me Saint-Pierre et de l'exemple qu'il aura donné toute sa vie à ceux qui désirent pratiquer comme il le faut ce très difficile métier d'homme.


Louis-A. LAPOINTE, c.r.,
directeur des Services de la
Cité de Montréal






Jacques Beaulieu
jacqbeau@canardscanins.ca
Révisé le 28 novembre 2018
Ce site a été visité 12652840 fois
depuis le 9 mai 2004