Mes racines / my roots

Henri Césaire Saint-Pierre


Adéline Albina Lesieur


Napoléon Mallette


Louis Émery Beaulieu


Guillaume Saint-Pierre


Joseph Bélanger


Geneviève Saint-Pierre


Jeanne Beaulieu Casgrain


Jean Casgrain


Simone Aubry Beaulieu


Marcel Malépart


Jaque Masson


Édouard Trudeau


Rolland Labrosse


Jacques Cousineau



Recherche
de
"Mes racines"

sur
JacquesBeaulieu.Ca


Retour
à la page
initiale

de
JacquesBeaulieu.Ca
Les Fradet, Élie Breton, Ayotte, Grondin,

Les Fradet, ancêtres d'Émérentienne Fredette

  1. Jean Fradet, pionnier et arrière-arrière-grand-père d'Émérentienne Fredette
  2. Jean Fradet, pionnier, était le fils de Thomas Fradet et d'Anne Leroux demeurés en France. Il était né vers 1669 à Marcillac dans l'archevêché de Bordeuz, en Guyenne. Il fut inhumé à Saint-Vallier le 6 février 1743 en présence de Jacques Fradet, Louis Marceau et Jean Brochu. Le père missionnaire Leclair officiait. Veuf, il s'était remarié le 24 août 1715 avec Marie Madeleine Gosselin.

    Jean épousa à Saint-Jean, Île d'Orléans, le 12 février 1692 Jeanne Élie Breton, fille de Jean Élie Breton et de Jeanne Labbé. Étaient présents: monsieur Demondyon, enseigne dans la compagnie de M. Lachasseigne; les sergents Lamérique et Tantiac; monsieur Thibierge, François Élie et Jacques Bidet. Le père G. T. Erbery officiait. Pour plus sur la famille de Jeanne Élie Breton, pressez ICI.

    Jeanne avait été baptisée le 12 mars 1674 à Sainte-Famille, Île d'Orléans, par le père Gaultier. Ses parrain et marraine étaient Pierre Rondeau et Marie Campion, épouse de Mathurin Dubé. Elle fut inhumée à Saint-Vallier le 30 juin 1715 par le père Michel Poulin.

    Jean et Jeanne eurent douze enfants dont six se marièrent:

    1. Marie Madeleine Fradet, née à La Durantaye le 25 avril 1695 et mariée à Beaumont le 23 novembre 1711 avec Jean Baptiste Fournier;
    2. Marie Geneviève Fradet, née à La Durantaye le 4 janvier 1698 et mariée à Saint-Vallier le 7 janvier 1715 avec André Aubé Langlois;
    3. Jacques Fradet, né à La Durantaye le 30 mai 1700 et marié à Saint-François, Île d'Orléans, le 28 novembre 1725 avec Élisabeth Isabelle Marie Leclerc, remarié à Saint-Vallier le 25 juin 1736 avec Marie Thérèse Ayotte et décédé à Saint-Vallier le 8 avril 1783;
    4. Agathe Fradet, baptisée le 30 mars 1704 à La Durantaye, mariée le 14 juillet 1729 à Saint-Vallier avec Joseph Roy et inhumée à Saint-Vallier le 8 octobre 1747;
    5. Augustin Fradet, baptisé à La Durantaye le 31 janvier 1706 et marié à Saint-Laurent, Île d'Orléans, le 23 octobre 1730 avec Marie Geneviève Leclerc, marié une seconde fois devant le notaire Rousselet le 16 septembre 1752 avec Élisabeth Roy et une troisième fois à Berthier le 18 novembre 1754 avec Louise Lemieux;
    6. Marie Josephe Fradet, née au Québec vers 1712 et mariée à Saint-Vallier le 3 février 1738 avec Jean Baptiste Métivier.

  3. Jacques Fradet, arrière-grand-père d'Émérentienne Fredette
  4. Jacques Fradet était le fils de Jean Fradet et de Jeanne Élie Breton. Il était né à La Durantaye le 30 mai 1700 et fut baptisé le même jour par le père Germain Morin, faisant les fonctions curiales. Ses parrain et marraine étaient son oncle Pierre Élie et Anne Brochu, épouse de Noël Lebrun. Il mourut à Saint-Vallier le 8 avril 1783 et fut inhumé le 10.

    Jacques épousa d'abord à Saint-François, Île d'Orléans, le 28 novembre 1725, Élisabeth Isabelle Marie Leclerc, né à Saint-Laurent, Île d'Orléans, le 3 juillet 1698. Celle-ci fut inhumée le 22 février 1736.

    Devenu veuf, Jacques maria à Saint-Vallier le 25 juin 1736 Marie Thérèse Ayotte, de Saint-Louis-de-Kamouraska, fille de Jean Baptiste Ayotte et de Sainte Grondin. Étaient présents: Jean Fradet, André Aubé, François et Augustin Marceau, Augustin et François Roy. Le père missionnaire Leclair officiait. Pour plus sur la famille de Marie Thérèse Ayotte, pressez ICI.

    Marie Thérèse était née au Québec en mai 1715. Elle mourut à Saint-Vallier le 4 mars 1783 et fut inhumée le lendemain.

    Jacques et Marie Thérèse eurent neuf enfants qui se marièrent:

    1. Joseph Marie Fradet, baptisé à Saint-Vallier le 7 mars 1737 et marié à Pointe-de-Lévis (Lauzon) le 18 janvier 1762 avec Marie Anne Carrier;
    2. Nicolas Fradet, baptisé à Berthier-en-Bas le 23 novembre 1738 et marié à Berthier-en-Bas le 8 janvier 1771 avec Marie Marguerite Balan Lacombe;
    3. Marie Thérèse Fradet, baptisée à Saint-Vallier le 30 septembre 1740 et mariée à Saint-Vallier le 16 novembre 1767 avec Pierre Émond Cadieux;
    4. Athanase Philippe Vallier Fradet, baptisé à Saint-Vallier le 2 mai 1742 et marié à Saint-Vallier le 18 novembre 1765 avec Marie Geneviève Allaire Dallaire, remarié à Saint-Charles de Bellechasse le 28 janvier 1771 avec Marie Gonthier et décédé à Saint-Jude le 8 novembre 1825;
    5. Marie Marthe Fradet, baptisée à Saint-Vallier le 1er mars 1744 et mariée à Saint-Vallier le 16 novembre 1767 avec Jacques Bernard;
    6. Marie Josephe Fradet, baptisée à Saint-Vallier le 27 octobre 1747 et mariée à Québec le 3 juin 1783 avec Louis Jacques Liberge;
    7. Jean Marie Fradet, baptisé à Saint-Vallier le 9 septembre 1749 et marié à Saint-Vallier le 26 novembre 1770 avec Marie Josephe Cyr et remarié à Saint-François le 8 janvier 1799 avec Madeleine Boissonnault;
    8. Jean François Fradet, baptisé à Saint-Vallier le 15 novembre 1751 et marié à Saint-Vallier le 5 février 1776 avec Marie Judith Baquet Lamontagne;
    9. Marie Gertrude Fradet, baptisée à Saint-Vallier le 9 janvier 1754 et mariée à Saint-Vallier le 16 février 1784 avec Robert Boulet.

  5. Athanase Philippe Vallier Fradet, grand-père d'Émérentienne Fredette
  6. Athanase Philippe Vallier Fradet était le fils de Jacques Fradet et de Marie Thérèse Ayotte. Il fut baptisé à Saint-Vallier le 2 mai 1742 par le père missionnaire Leclair. Ses parrain et marraine étaient Jacques Corriveau et Marie Cécile Fradet. Il fut cultivateur et mourut à Saint-Jude le 8 novembre 1825 et fut inhumé le 10.

    Veuf après un premier mariage avec Marie Geneviève Allaire Dallaire, Athanase Philippe Vallier maria à Saint-Charles (Bellechasse) le 28 janvier 1771 Marie Gonthier, fille de Louis Gonthier et de Marie Madeleine Couture. Son frère Jacques Fradet était présent. Pour plus sur la famille de Marie Gonthier, pressez ICI.

    Marie naquit à Beaumont le 13 mars 1746 et fut baptisée le lendemain par le père J. Chasle, curé. Ses parrainb et marraine étaient Jean Baptiste Gonthier, son grand-père, et Madeleine Lacasse, épouse de Jean Couture. Elle mourut à Saint-Ours le 9 juin 1803 et fut inhumée le lendemain en présence de son fils Athanase Fradet.

    Athanase Philippe Vallier et Marie eurent sept enfants:

    1. Athanase Fradet, née à Saint-Charles de Bellechasse le 21 juin 1781 et marié le 3 octobre 1803 avec Marie Marguerite Dupré;
    2. Marie Fradet, née à Saint-Charles de Bellechasse le 9 mars 1783 et décédée à Saint-Charles (Bellechasse) le 2 juillet 1784;
    3. Reine Fradet, née à Saint-Charles de Bellechasse le 24 avril 1784 et mariée le 6 février 1804 avec François Valentin;
    4. Angélique Fradet, née à Saint-Charles de Bellechasse le 17 août 1785 et décédée le 1er novembre 1793 à Saint-Gervais et Protais de Bellechasse;
    5. Marie Madeleine Fradet, née le 5 septembre 1786 et décédée le 8 octobre de la même année à Saint-Charles de Bellechasse;
    6. Jacques Fradet, né à Saint-Charles de Bellechasse le 22 février 1789 et marié à Saint-Antoine-sur-Richelieu le 22 novembre 1819 avec Monique Garand;
    7. Angélique Fradet, née le 27 juin 1790 à Saint-Charles de Bellechasse et mariée le 15 février 1813 avec Antoine Ménard.

  7. Jacques Fradet, père d'Émérentienne Fredette
  8. Jacques Fradet était le fils d'Athanase Philippe Vallier Fradet et de Marie Gonthier. Il était né à Saint-Charles de Bellechasse le 22 février 1789 et fut baptisé le même jour.

    Jacques maria à Saint-Antoine-sur-Richelieu le 22 novembre 1819 Monique Garand, veuve de Joseph Beaudry et fille de Joseph Garand et de Marie Corbeil. Pour plus sur la famille de Monique Garand, pressez ICI.

    Monique était née à Saint-Antoine-sur-Richelieu le 8 avril 1793. Elle avait marié à Saint-Antoine-sur-Richelieu le 24 novembre 1817 Joseph Beaudry.

    Jacques et Monique eurent huit enfants:

    1. Jacques Fradet, né à Saint-Antoine-sur-Richelieu le 17 août 1820 et marié à Saint-Denis le 16 octobre 1849 avec Marguerite Authier;
    2. Angèle Fradet, née après 1821 et mariée à Saint-Denis-sur-Richelieu le 1er février 1842 avec Eusèbe Lefebvre;
    3. Émérentienne Fradet, née à Saint-Denis-sur-Richelieu le 4 septembre 1824, mariée le 9 novembre 1847 à Saint-Denis avec Philippe Bélanger et inhumée à Montréal le 7 octobre 1901;
    4. Sophie Hortense Fradet, née à Saint-Denis-sur-Richelieu le 29 novembre 1826 et marié à Saint-Denis-sur-Richelieu le 10 février 1846 avec Jeam Marie Azarie Brien Laroche;
    5. Jacques Hercule Fradet, né avant 1831 à Saint-Denis-sur-Richelieu , marié à Saint-Denis-sur-Richelieu le 13 janvier 1852 avec Angèle Grenier et remarié à Saint-Denis-sur-Richelieu le 15 février 1859 avec Eulalie Benoit;
    6. Céleste Fradet, née à Saint-Denis-sur-Richelieu le 1er juillet 1831 et mariée à Saint-Denis-sur-Richelieu le 5 juillet 1853 avec Louis Valier;
    7. Joseph Fradet, né à Saint-Denis-sur-Richelieu le 20 juillet 1833 et marié à Saint-Denis-sur-Richelieu le 28 août 1866 avec Marie Azélie Julie Lenoir Roland;
    8. Pierre Isidore Fradet, né à Saint-Denis-sur-Richelieu le 23 décembre 1835 et marié à Saint-Antoine le 23 juillet 1861 avec Azilda Marchesseau.
Pour retourner à la famille d'Émérentienne Fredette et de Philippe Bélanger, pressez ICI.


Les Élie Breton, parents de Jeanne Élie Breton

  1. Jean Élie Breton, pionnier et père de Jeanne Élie Breton
  2. Jean Élie Breton, pionnier, était le fils de Jean Élie et de Jeanne Manie demeurés en France. Il était né vers 1621 à Ménéac, dans l'évêché de Saint-Malo, en Bretagne. Il mourut le 16 décembre 1699 à Saint-Jean, Île d'Orléans, et fut inhumé le lendemain en présence de Gabriel Thibierge du Sud et de Jean Brochu. Le père G. Coeurderoy officiait.

    C'est en tant que veuf de Jacquette Choret que Jean maria à Sainte-Famille, Île d'Orléans, le 28 novembre 1669 la pionnière et fille du Roy qui avait résilié un contrat de mariage avec un autre homme Jeanne Labbé, fille de Charles Labbé et de Marie Lefrançois demeurés en France. Leurs témoins étaient Élie Gauthier et Claude Lefebvre. Le père missionnaire Thomas Morel officiait. Le père F. Lamy, curé, retranscrit l'acte.

    Jeanne était née vers 1641 dans la paroisse de Saint-Leu-et-Saint-Gilles à Paris. Elle mourut veuve à Saint-Vallier le 27 mai 1715 et fut inhumée le même jour par le père Michel Poulin.

    Jean et Jeanne eurent cinq enfants qui tous se marièrent:

    1. François Élie Breton, né à Sainte-Famille, Île d'Orléans, le 12 mai 1672, marié à Saint-Jean, Île d'Orléans le 23 septembre 1692 avec Marie Françoise Bidet Roussel et inhumé à Saint-Vallier le 23 septembre 1735;
    2. Jeanne Élie Breton, baptisée à Sainte-Famille, Île d'Orléans, le 12 mars 1674, mariée à Saint-Jean, Île d'Orléans, le 12 février 1692 avec Jean Fradet et inhumée à Saint-Vallier le 30 juin 1715;
    3. Pierre Élie Breton, né à Sainte-Famiulle, Île d'Orléans, le 2 février 1676, marié à Québec le 5 juillet 1700 avec Marie Rosalie Pépin et inhumé à Saint-Vallier le 21 novembre 1760;
    4. Marie Madeleine Élie Breton, née à Sainte-Famille, Île d'Orléans, le 28 juillet 1678 et mariée à Saint-Jean, Île d'Orléans, le 25 novembre 1698;
    5. Jacques Élie Breton, né au Québec vers 1681 et marié à Beaumont le 3 septembre 1715 avec Marie Louise Lacasse.
Pour retourner à la famille de Jeanne Élie Breton et de Jean Fradet, pressez ICI.


Les Ayotte, parents de Marie Thérèse Ayotte

  1. Thomas Ayotte, pionnier et grand-père de Marie Thérèse Ayotte
  2. Thomas Ayotte, pionnier, naquit vers 1609 à Soligny-la-Trappe, évêché de Sees, en Perche. Il maria en France le 15 juillet 1629 Jeanne Boucher, alors future pionnière. Elle était née vers 1607 à St-Jean de Mortagne, dans l'évêché de Sees, en Perche.

    Thomas et Anne eurent plusieurs enfants qui se marièrent:

    1. Geneviève Ayotte, pionnière, baptisée en France le 30 novembre 1632, Mariée au Québec avant 1652 avec Claude Bouchard Dorval et inhumée à Québec le 1er mars 1651;
    2. Jean Ayotte, pionnier, né en France vers 1636 et marié à Québec le 17 novembre 1653 avec Louise Pelletier;
    3. Adrien Ayotte, baptisé à Québec le 30 octobre 1638, mariée à Québec le 24 novembre 1661 avec Marie Madeleine Guyon Buisson et inhumé à St-Antoine-de-Tilly le 17 décembre 1712;
    4. Anne Ayotte, baptisée à Québec le 26 juillet 1640, mariée à Québec le 28 octobre 1652 avec Étienne de Nevers Brantigny Boisvert et décédée à l'Hôtel-Dieu de Québec le 27 novembre 1694.

  3. Jean Baptiste Ayotte, père de Marie Thérèse Ayotte
  4. Jean Baptiste Ayotte était le fils de Jean Ayotte et de Louise Pelletier. Il fut baptisé à Sillery le 3 septembre 1661 par le père jésuite Pierre Bailloquet. Ses parrain et marraine étaient Jean Pelletier et Louise Marsolet. Il mourut à Rivière-Ouelle le 20 octobre 1714 et fut inhumé le surlendemain par le père Auclair en présence de Jacques Gagné.

    Jean Baptiste, résidant de Saint-François, Pointe-aux-Trembles, maria à Rivière-Ouelle le 7 février 1695 Sainte Grondin, fille de Jean Grondin et de Marie Sainte Migneault Chatillon. Étaient présents: René Ouellet, Guillaume Lisotte, maître charpentier, Denis Masse, François Bouchard et Robert Morin. Le père J. Bernard Derequeleyne, curé, officiait. Pour plus sur la famille de Sainte Grondin, pressez ICI.

    Sainte naquit au Québec vers 1677. Elle mourut à Berthier-en-Bas le 4 juin 1731 et fut inhumée le lendemain par le père missionnaire Grenet en présence de Guillaume Dagnot, Noël Gignard et Pierre Guilmette.

    Jean Baptiste et Sainte eurent neuf enfants, dont huit se marièrent:

      Jean François Ayotte, né à Rivière-Ouelle le 4 mai 1696 et marié à L'Islet le 17 janvier 1724 avec Marie Josephe Rousseau;
    1. Guillaume Ayotte, né à Rivière-Ouelle le 1er avril 1698 et marié au Québec avant 1727 avec Marie Anne Levasseur;
    2. Zacharie Ayotte, né au Québec vers 1704 et marié à Kamouraska le 17 novembre 1727 avec Marie Josephe Levasseur;
    3. Marie Geneviève Ayotte, née à Rivière-Ouelle le 1er avril 1707, mariée au Québec le 20 janvier 1724 avec Joseph Boucher et inhumée à Kamouraska le 7 février 1757;
    4. Joseph Ayotte, né à Rivière-Ouelle le 7 mars 1709 et marié à La Pocatière le 12 mai 1734 avec Marie Claire Ouellet;
    5. Pierre Ayotte, né au Québec vers 1711, marié à Kamouraska ke 25 février 1734 avec Marie Hudon Beaulieu et décédé à l'Hôtel-Dieu de Québec le 4 novembre 1741;
    6. Antoine Ayotte, né au Québec vers 1713 et marié à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud le 13 avril 1750 avec Marie Charlotte Blanchet;
    7. Marie Thérèse Ayotte, née au Québec en mai 1715 et mariée à Saint-Vallier le 25 juin 1736 avec Jacques Fradet.
Pour retourner à la famille de Marie Thérèse Ayotte et de Jacques Fradet, pressez ICI.


Les Grondin, parents de Sainte Grondin

  1. Jean Grondin, pionnier et père de Sainte Grondin
  2. Jean Grondin, pionnier, était le fils de Pierre Grondin et de Marie Rigoulet demeurés en France. Il était né le 18 mars 1640 dans la paroisse Sainte-Marie de la ville de Brouage dans l'évêché de Saintes, en Saintonge. Il mourut à Rivière-Ouelle le 1er octobre 1714 et fut inhumé le même jour par le père J. Bernard Derequeleyne en présence de Joseph Menu et Noël Lizotte.

    Jean maria à Beauport dans la paroisse de Québec le 4 août 1669 Marie Sainte Migneault Chatillon, fille de Jean Migneault Chatillon et de Louise Marie Cloutier. Leurs témoins étaient Toussaint Giroux et Pierre Lefebvre. L'officiant et rédacteur de l'acte a omis de signer. Pour plus sur la famille de Marie Sainte Migneault Chatillon, pressez ICI.

    Marie Sainte naquit à Québec le 6 janvier 1653 et fut "ONDOYÉE". Ses parrain et marraine furent Claude Guyon et Sainte Dupont, sa grand-mère. L'acte fut rédigé par le père Ragueneau. Elle mourut veuve à La Pocatière et fut inhumée par le père missionnaire Gastonguay le 4 mars 1736.

    Jean et Marie Sainte eurent onze enfants, dont huit se marièrent:

    1. Marie Grondin, née à Québec le 4 février 1671, mariée à Rivière-Ouelle le 25 novembre 1687 avec Sébastien Bonin et inhumnée à La Pocatière le 3 avril 1741;
    2. Marie Agnès Grondin, née à Beauport le 14 mars 1672, mariée à Rivière-Ouelle le 31 janvier 1690 avec Pierre Émond et décédée à Québec le 23 novembre 1752;
    3. Louise Charlotte Marie Grondin, née au Québec vers 1675 et mariée à Rivière-Ouelle le 13 février 1697 avec Charles Miville Deschênes;
    4. Sainte Grondin, née au Québec vers 1677, mariée à Rivière-Ouelle le 7 février 1695 avec Jean Baptiste Ayotte et décédée à Berthier-en-Bas le 4 juin 1731;
    5. François Grondin, né à Neuville le 8 juin 1680, marié à Château-Richer le 29 octobre 1709 avec Marie Anne Darde et inhumé à La Pocatière le 21 juillet 1719;
    6. Jean Baptiste Grondin, né à Cap-Saint-Ignace le 18 septembre 1682, marié à Rivière-Ouelle le 8 février 1712 avec Marie Anne Dubé et inhumé à La Pocatière le 10 octobre 1723;
    7. Louise Thérèse Marie Grondin, née à Rivière-Ouelle le 17 octobre 1684 et mariée à Rivière-Ouelle le 27 novembre 1702 avec Pierre Albert;
    8. Sébastien Bastien Grondin, baptisé à Rivière-Ouelle le 17 octobre 1687, marié à Rivière-Ouelle le 27 juillet 1712 avec Marie Anne Pinel Lafrance et inhumé à Cap-Saint-Ignace le 31 décembre 1749.
Pour retourner à la famille de Sainte Grandin et de Jean Baptiste Ayotte, pressez ICI.


Les Migneault Chatillon, parents de Marie Sainte Migneault Chatillon

  1. Jean Migneault Chatillon, pionnier et père de Marie Sainte Migneault Chatillon
  2. Jean Migneault Chatillon, pionnier, était le fils de Nicolas Migneault et de Madeleine Debrie demeurés en France. Il naquit le 20 avril 1622 dans la paroisse de Saint-Jacques et Saint-Philippe de Châtillon dans l'archevêché de Paris, en Île-de-France.

    Jean maria dans la paroisse de Québec le 10 novembre 1648 la pionnière Louise Marie Cloutier, veuve de François Lamarguerite et fille des pionniers Zacharie Cloutier et Sainte Dupont. Ce "MARIAGE" fut "CÉLÉBRÉ DANS LA MAISON DE ROBERT GIFFART, À BEAUPORT" par le père Jean Lesueur. "M. JÉRÔME LALLEMANT, SUPÉRIEUR DE LA MISSION, A DONNÉ LA PERMISSION DE CÉLÉBRER LE MARIAGE." Les témoins étaient Guillaume Couture et Charles Cadieux. Pour plus sur la famille de Louise Marie Cloutier, pressez ICI.

    Louise Marie fut baptisée le 18 mars 1632 à Mortagne-au-Perche. Après la mort de Jean son second mari, elle se remaria à Château-Richer le 3 février 1684 avec Jean Mateau qui lui survécut. Elle mourut à Château-Richer le 22 juin 1699 et fut inhumée le même jour par le père G. Gaultier, curé, en présence de Jacques Cochon et Claude Gravelle.

    Jean et Louise Marie eurent treize enfants, dont six se marièrent:

    1. Jean Aubin Migneault Chatillon, baptisé à Québec en février 1650, marié en Acadie le 26 avril 1679 avec Anne Dugas et décédé à l'Hôtel-Dieu de Québec le 5 septembre 1712;
    2. Marie Thérèse Migneault Chatillon, née à Québec le 9 septembre 1651, mariée à Château-Richer le 2 avril 1665 avec Nicolas Lebel et décédée à Kamouraska le 3 décembre 1728;
    3. Marie Sainte Migneault Chatillon, née à Québec le 6 janvier 1653, mariée à Québec le 4 août 1669 avec Jean Grondin et inhumée à La Pocatière le 4 mars 1736;
    4. Marie Madeleine Migneault Chatillon, née à Québec le 13 juin 1654 et mariée au Québec le 21 octobre 1674 avec Noël Pelletier;
    5. Jeanne Migneault Chatillon, née à Québec le 18 décembre 1658 et mariée au Québec le 8 janvier 1678 avec Antoine Gaboury;
    6. Marie Charlotte Migneault Chatillon, née à Beauport le 8 mars 1674, mariée à Château-Richer le 2 août 1694 avec Jean Dionne Sansoucy Guyon et inhumée à La Pocatière le 9 octobre 1747.
Pour retourner à la famille de Marie Sainte Migneault Chatillon et de Jean Grondin, pressez ICI.


Les Cloutier, parents de Louise Marie Cloutier

  1. Zacharie Cloutier, pionnier et père de Louise Marie Cloutier
  2. Zacharie Cloutier, pionnier, était le fils de Denis Cloutier et de Renée Brière demeurés en France. Il était né vers 1590 dans la aproisse Saint-Jean à Mortagne, dans l'évêché de Sees, en Perche. Il mourut à Château-Richer le 17 septembre 1677 et fut inhumé le lendemain. Le père missionnaire Fillon officiait.

    Zacharie épousa dans sa paroisse natale Sainte Dupont, future pionnière. Elle était née vers 1595 dans la paroisse de Saint-Jean, à Mortagne, dans l'évêché de Sees, en Perche. Elle mourut veuve à Château-Richer le 13 juillet 1680 et fut inhumée le lendemain en présence de Jean et Charles Cloutier ainsi que de Charles Lefrançois. Le père G. Gauthier, curé, officiait.

    Zacharie et Sainte eurent cinq enfants qui les suivirent à Québec:

    1. Zacharie Cloutier, pionnier, baptisé en France le 16 août 1617, marié en France le 4 avril 1648 à la future pionnière Marie Madeleine Émard et décédé à Château-Richer le 3 février 1708;
    2. Jean Cloutier, pionnier, baptisé en France le 13 mai 1620, marié à Québec le 21 janvier 1648 avec Marie Martin Lescossois et décédé à Château-Richer le 16 octobre 1690;
    3. Anne Cloutier, pionnière, baptisée en France le 19 janvier 1626, mariée à Québec le 12 juillet 1637 avec Robert Drouin et décédée à Québec le 4 février 1648;
    4. Charles Cloutier, pionnier, baptisé en France le 3 mai 1629, marié à Québec le 20 avril 1659 avec Louise Morin et décédé à Château-Richer le 5 juin 1709;
    5. Louise Marie Cloutier, pionnière, baptisée en France le 18 mars 1632, mariée en premières noces à Québec le 26 octobre 1645 avec François Lamarguerite, mariée en secondes noces à Québec le 10 novembre 1648 avec Jean Migneault Chatillon puis mariée en troisièmes noces à Château-Richer le 3 février 1684 avec Jean Mateau et décédée à Château-Richer le 22 juin 1699.
Pour retourner à la famille de Louise Marie Cloutier et de Jean Migneault Chatillon, pressez ICI.




Jacques Beaulieu
jacqbeau@canardscanins.ca
Révisé le 3 avril 2018
Ce site a été visité 12388396 fois
depuis le 9 mai 2004