Mes racines / my roots

Henri Césaire Saint-Pierre


Adéline Albina Lesieur


Napoléon Mallette


Louis Émery Beaulieu


Guillaume Saint-Pierre


Joseph Bélanger


Geneviève Saint-Pierre


Jeanne Beaulieu Casgrain


Jean Casgrain


Simone Aubry Beaulieu


Marcel Malépart


Jaque Masson


Édouard Trudeau


Rolland Labrosse


Jacques Cousineau



Recherche
de
"Mes racines"

sur
JacquesBeaulieu.Ca


Retour
à la page
initiale

de
JacquesBeaulieu.Ca
Entrées dans son agenda pour 1924

Entrées dans son agenda, son album, lettre de Jacques Cousineau et lettres à son père datant de 1924




  • Description de l'agenda en question: dimensions: 5" par 4"; couverture damiers rouge, noire et or avec fermeture; écrit à la plume, encre violette couvrant les années 1924 à 1928

  • Description d'un album de couverture noire rigide de 9 1/4 " par 7" de 2" d'épaisseur comprenant un grand nombre de petits documents qui y sont collés et un texte écrit à la plume en caractères d'imprimerie par Jeanne Beaulieu



Entrée dans son album:

TOUS NOS MEILLEURS SOUHAITS DE BONNE ANNÉE!!!
POUR: Mil neuf cent vingt-quatre - (Europe!) -
Jean Létourneau Pio Éthier


Entrées dans son agenda:

Jan 1 -
À bord le «Rochambeau» vers le Canada - avec Jacques, M. & Mme Cousineau
Jan 2 - Mer Arrivée à N.Y.
Jan3 - Jeudi Arrivée à Montréal
Jan 4 - Vendredi Thé au Yellow Tea Pot avec Jacques & Marg. B.
Jan 5 - Sam Partie de sky - Marg.
Jan 6 - Dim Danse chez Marg.
Jan 7 - Lundi Thé avec Yvette
Jan 8 - Mardi Thé avec Jacques
Jan 9 - Mer. Danse chez Jacques
Jan 10 Jeudi Danse chez Alice Bazin
Jan 12 Sam. Thé dansant au Venitian avec Roméo Desjardins
Jan 13 Dim. Thé avec Paul Gonthier au Mont-Royal
Jan 14 Lundi Thé chez Marg. Germain
Jan 15 Mar. Thé chez Mme Christin Bridge Mad. Cinq Mars
Jan 16 Mer. Visite à Mme Descarries
Jan 17 Jeudi Bridge Marie Lafontaine - refusé ; thé Marcelle Paradis - refusé
Jan 18 Ven. Visite à Jacques à l'hôpital
Jan 19 Sam. Supper Dance au Windsor donné par Lucile Lanctot avec Henri Loranger
Jan 20 Dim. Partie de sky refusé L. Mercier Thé avec Roméo chez Mad. C.-M.
Jan 21 Lundi Cinéma avec Marg.
Jan 22 Mardi Yvette
Jan 23 Mer. Thé refusé Marie Mayrand Mlles Renaud - Après-midi avec Pauline -Exposition d'auto avec Roméo-
Jan 24 Jeu. Thé Alice Éthier
Jan 25 Ven. Jeanne Gonthier
Jan 26 Sam. «Le Duel» avec Jacques. Soirée au théâtre avec G. Mousseau, remise
Jan 27 Dim. Soirée refusée Marg. Beaulieu
Jan 28 Lun. Thé chez Marg. Beaulieu pour rencontrer G. Gibeault
Jan 29 Mar. Marg. bridge
Jan 30 Mer. Orpheum avec Roméo «Arsène Lupin»
Jan 31 Jeu. Thé Marie Lafontaine Alliance fr.: Talleyrand.
Feb 1: Soirée G. Biron
Feb 2 Sam. Thé Marcelle Rivet
Feb 4 Lun. Théâtre avec Georges
Feb 5 Mar. Thé avec Marg. Bernard refusé
Feb 6 Mer. Visite à Madame Champagne Souper au Windsor: Mariette Bastien
Feb 7 Jeu. Thé G. Mc Avoy
Feb 8 Ven. Thé Mariette Dorais refusé Soirée avec Jacques
Feb 9 Sam. Sky G. Caldwell Théâtre Roméo -
Feb 10 Dim Thé dansant refusé A. Patenaude Soirée avec Roméo -
Feb 12 Mar Thé C. Durand refusé; Thé Th. Beaudouin refusé; Soirée Th. Beaudouin acceptée
Feb 13 Mer Ski L. Lanctôt, M. Lafontaine, L. O'Shea - Thé ici -
Feb 14 Jeu. Thé G. Labelle refusé; Paul Dufresne, Dr Léo Tassé, Marg. Beaulieu: bridge
Feb 15 Ven. Jacques - Roméo -
Feb 16 Ski avec G. Montpetit
Feb 18 Lun. Diner pour Jacques (ici) Ciné avec G. Mc Avoy refusé
Feb 19 Mardi Diner chez Jacques Bridge refusé chez Jeanne Patenaude
Feb 20 Mer. Thé Marthe Désaulniers refusé Soirée Marg. Beaulieu
Feb 21 Jeudi Conférence sur mon voyage au couvent; Bridge Marg. Germain & Mad. C.-M. refusé Théâtre avec G. Gibeault
Feb 22 Ven. Thé Fr. Brault refusé - Sortie avec Jacques - Théâtre avec maman: La Nlle Idole


Lettre non datée de Jacques Cousineau (entré chez les Jésuites en 1924)

Bonjour Jeanne,

Avant mes sorties avec vous, j'ai toujours énormément de choses à vous dire; quand vous êtes là, je les oublie ou je les dis mal surtout.

Quand vous m'avez dit, dimanche dernier «Tout le monde est d'avis que je suis méchante»; j'ai cru que vous avez mal interprété mes paroles, lors de notre conversation tardive. Il me semble que je n'ai jamais laissé entendre que vous fussiez telle; comment pourrais-je penser ainsi? du reste, le portrait est là, et je n'ai point changé d'avis. Cependant je voudrais préciser ma pensée. La sensibilité est délicate chez vous, mais profonde. Vous vous êtes défendue des atteintes qui auraient pu vous blesser, d'abord en vous éloignant, puis par votre tactique, ne souriez pas, disons inconsciente, le mot d'esprit; enfin, par ce raisonnement intérieur que vous vous faisiez auquel auquel on vous avait habituée: vous l'avez conservé ce raisonnement parce qu'il était un puissant moyen et aussi parce qu'il n'était pas loin de la formule chrétienne par excellence: mon âme, tabernacle de Dieu ne saurait condescendre ainsi; vous disiez donc: «Moi, J.B. j'irais...» J'aime à croire, et je suis sûr que vous n'êtes pas restée longtemps au sommet de cette tour; vous étiez descendue quand je vous ai connue. Quelquefois il vous arrive des réminiscences de votre séjour là-haut; jamais avec moi seul, je m'en suis aperçu; et n'oubliez pas, Jeanne, que j'ai dit quelquefois, peu souvent avec les autres; mais je vous veux si parfaite; vous n'avez plus comme je vous disais, des mots d'esprit où je sentais un peu d'aigreur autrefois; maintenant juste assez pour égayer et vous défendre [quelques mots illisibles] Dans l'autre domaine, je vous fais ce petit, ce mignon reproche de n'être point arrivée au juste milieu.

Et maintenant mon procès, s'il vous plait, Jeanne! Je ne dirai rien de ce que je ne pense pas formellement; je voudrais une mise au point. Je m'exagère toute chose à moi-même, c'est un peu vrai, je suis toujours trop, et il me semble qu'en le disant je ne le suis pas; ainsi, l'autre soir, quand je vous disais avoir cédé souvent; si vous vous examiniez plus profondément, plus minutieusement, vous trouveriez que je vous commandais au contraire fortement; je suis le plus à blâmer; ceci je le crois après réflexion. & Je crois aussi vous avoir fait de la peine (et je me ronge): voici comment: j'ai eu l'habitude que je croyais bonne dont je doute aujourd'hui, de vous dire quelquefois: «Jeanne, vous m'avez fait de la peine, cette fois»; le coeur me fendait quand je vous parlais ainsi, j'aime peu à penser surtout. Je me disais: «Elle fera attention, se corrigera, sera parfaite.» Vous faites attention, mais je suis ignoble, en face de vous. Votre conduite est différente: vous souffrez en silence et je ne puis en savoir la cause. N'allez pas dire je vous prie que je ne touche jamais rudement votre coeur! Une fois, à Rome, vous me l'avez dit; je suppose que voyant ma peine vous avez décidé de ne jamais rien dire, mais pourquoi? j'ai essayé de me corriger sur ce point, n'est-ce pas bien? Quelle méthode est la meilleure, je ne sais: au moins adoptons la même.

À dessein, je me tais, Jeanne. Je n'aurais jamais pu dire cette lettre. Oh! j'espère que le bon Dieu me permettra d'acquérir ce pouvoir si précieux! d'être aussi sûr de mes paroles que de ma plume, et de ne rien dire de trop.

Votre ami

Jacques



Entrées dans son agenda:

Feb 24 Dim. Thé dansant: Mlle Bernard refusé
Feb 27 Mer. Soirée refusée C. Pariseault Départ pour Ste Martine
Feb 28 Jeudi Soirée avec Maurice Parent & Roméo D. refusée
Mar 4 Thé H. Dubois refusé Soirée Marcelle Rivet
Mar 7 Ven. Soirée avec Roméo
Mar 8 Sam. Hockey avec Henri Loranger
Mar 9 Dim. Souper chez Mme Couillard
Mar 10 Parlement école M. Parent
Mar 12 Hockey Maurice Parent refusé
Mar 13 Partie de couture
Mar 14 Conférence par M. Montpetit avec Roméo
Mar 15 Conférence par Roger Brossard avec M. Parent
Mar 16 G. Gibault refusé
Mar 18 Soirée Gala «La fille de Roland» avec Dr Legrand
Mar 19 Couture ici
Mar 20 Alliance fr.
Mar 22 Diner au Mont-Royal pour le baron de Vitrolles
Mar 23 Bridge intime: Marg. Beaulieu, Marcelle Rivet & Juliette
Mar 24 Pauline
Mar 26 Conférence abbé Groulx (impossible)
Mar 27 Séance à l'École Strathcona avec Georges B.
Mar 28 Mc Gill's Night [?] avec Y. Montpetit
Mar 29 Thé avec Roger Biron
Mar 30 Dim. Ciné avec Roméo
Apr 2 Conférence aux Hautes Études avec Roméo
Apr 4 «Le Bossu de N.-Dame» avec maman
Apr 7 Thé C. Bournival remis; Guy Montpetit à veiller
Apr 11 Départ de Jeanne Gonthier pour Ottawa; thé avec Yvette & Marg. Beaulieu
Apr 12 Dim. Partie de cartes chez Marg. Beauchamp
Apr 16 Alliance fr. avec G. Montpetit
Apr 19 Promenade à St Jean - Partie de cartes Marg. Germain
Apr 20 Dim. G. Gibeault refusé
Apr 23 Orchestre symphonique de Boston avec René Deguire
Apr 24 Bridge intime ici: G. & R. Biron, Yvette, Mariette Dorais, J. Senécal, P. Désy, P. Gonthier
Apr 26 Alliance fr.
Apr 30 Fête de Marg.: bridge en son honneur
May 1 Thé Marie de Boucherville
May 2 Gilberte Christin
May 3 Thé avec A. Éthier; G. Montpetit
May 4 Dim. Jean Bruchési: thé au Ritz; souper Gouin & Co
May 7 Thé G. Christin pour Marie Garneau; Promenade avec Jean Bruchési
May 10 Gouret avec Jean Bruchési
May 13 Thé chez Th. Ouimet refusé
May 14 Jean Bruchési à veiller
May 17 Sam. Partie de cartes; thé au Windsor Jean B.
May 18 Dim. Marche après messe Jean B.
May 21 «La Fronde pour rire» chez Mme Dupuis
May 23 «White Sister» Jean B.
May 25 Dim. Marche Jean B.; partie de cartes Yvette
May 31 Partie cartes Marg.
Jun 15 «La Fronde pour rire» chez les St denis à St Hilaire; bridge chez Bruchési


Lettres de Jeanne Beaulieu écrite à Old Orchard à son père au Conseil Privé

Old Orchard, 18 juin /24.

Mon cher papa,

Depuis hier matin, nous sommes installés à Old Orchard; nous avons quitté Montréal à 8.30 hrs lundi matin - le soir du même jour nous couchions à Fryebourg. 270 milles en un jour c'est un record pour une Ford! À 11 hrs nous étions à Portland, mardi matin. Il paraît que nous avons apporté le beau temps, qu'il fait bon seulement depuis dimanche. Hier, c'était superbe - quelle belle traversée tu as dû avoir!

Georges est repartie ce matin - les devoirs de sa profession le rappellent à Montréal. Le pauvre, il a failli se faire lyncher, samedi dernier au moment où nos malles partaient, il nous apprit qu'il regrettait beaucoup mais que «des cas superbes le retiendraient à l'Hôpital des Incurables pendant un temps indéterminé et qu'alors...» car tu ne sais pas, c'est lui l'âme des découvertes de M. Néron «sans moi, a-t-il déclaré, il aurait tout planté là!» Réjouis-toi, si la gloire te sourit, une incomparable t'attend grâce à ton neveu!! D'ici là, j'espère qu'il ne nous mettra pas trop souvent en des situations semblables à celle du jour de notre excursion à St Mathias! Avec tous ses papiers & ses lettres de recommandations... il a si peu de jugement... !!! et tant d'audace!!!!

Maman part dimanche soir et Jean avec les Lamarre, vendredi - J'ai hâte de les voir - non pas que j'aie de la misère. Nous nous arrangeons très bien sans Purissima - Je me découvre des talents de cuisinière peu banals - Avec un poulet nous avons fait trois copieux repas! Décidément, je dois être destinée à épouser un pauvre plutôt qu'un homme riche! Heureusement que Gilberte attend un millionnaire - ça compensera!!

Old Orchard a un peu changé - les maisons sont repeintes - d'autres sont agrandies - de nouvelles salles de jeux & de danse se sont élevées sur l'emplacement de celles qui ont brûlé. Ça promet d'être très bruyant! Il y a entre autres l'arche de Noé qu'on représente ballotée par le vent: le digne patriarche apparaît à l'une des fenêtres la figure toute épanouie d'un large sourire: le fruit de la vigne n'était pourtant pas encore connu! Sa femme a dû avoir le mal de mer car elle est assise à terre sur le balcon et au moindre mouvement de l'embarcation les pieds & les mains lui volent en l'air!

Nous n'avons pas vu grand monde - d'ailleurs il est tôt & la plupart des Cottages sont inhabités. À part cela, nous avons défait nos malles, et mis le linge en ordre, en sorte que nous n'avons guère été libres... chose certaine, c'est que la saison ici fera du bien à tout le monde.

J'espère que tu es en aussi bonne santé que nous tous car tu n'as pas à t'inquiéter à ce sujet-là, ni sur aucun d'ailleurs. Les garçons se montrent complaisants - Jean lui-même à l'occasion sait donner un coup de main - Si tu nous avais vu vendredi dernier, c'était à se tordre - Gilberte & maman préparaient les vêtements tandis que je faisais les malles - Purissima & Mme Côté faisaient le ménage. Jean peinturait les deux persiennes neuves. - Georges consolidait les serrures & en posait de neuves - Henri allait & venait de la ville à la maison. C'était vraiment unique!

Nous prions bien pour toi afin que tu fasses un bon voyage - Ne t'ennuie pas trop à Londres - profite de ton séjour et écris-nous le plus souvent possible -

Toute la famille se joint à moi pour t'offrir sa plus tendre affection & ses meilleurs baisers -

Ta fille Jeanne

Catherine Cottage
1 Mullen Street
O. O. Beach -
N.B. Le nom de la rue est changé depuis que M. Mullen est propriétaire de toutes les maisons qui y sont bâties.



Old Orchard, 27 juin -
vendredi

Mon cher papa,

Nous sommes enfin complètement installées - maman est arrivée lundi avec les enfants; elle a trouvé la maison un peu moins propre que l'an dernier, bien que nous ayons nettoyé le plus que nous pouvions - mais que veux-tu, le cottage était prêt depuis un mois alors je crois qu'il faut plutôt s'en prendre à nous - à part cela, il leur manque, paraît-il plusieurs choses: mais il ne faut pas oublier qu'ils eurent des commodités de deux cottages à leur disposition - voilà qui les a gâtés -

Les Lamarre aussi sont installés; ils sont pour nous très gentils et chose qui me surprend, nous nous sentons absolument indépendants les uns des autres - ainsi je crois que les heurts qui auraient pu résulter d'une bête susceptibilité seront évités. Comme ils sont étranges! moi je comprends difficilement qu'on puisse être à la fois si respectueux avec ses grands-parents, et si impolis envers son père & sa mère - Mais enfin, je n'entreprendrai pas de le leur démontrer...

Nous venons de recevoir une lettre de Georges; il paraît qu'il montera à Old Orchard dans une quinzaine pour venir nous désennuyer: le pauvre, il se croit indispensable: tant mieux pour lui, ça fait du bien de se sentir utile, mais, hélas! pour nous!! Figure-toi donc qu'avant le départ de maman, il lui est arrivé avec une facture de $75 soi-disant total de ce que nous lui devions: il faut plus que Georges pour déconcerter maman: après qu'elle a eu déduit ce que nous lui avions prêté & payé, il s'est trouvé que c'était lui qui était en dette avec nous!! Il va d'un faux pas en un autre: un beau soir qui nous arrive-t-il pas? Madame Levasseur; la mère de Marquisette qui est venue s'informer de ce que Georges était & de ce qu'il voulait de sa fille, - ça fait une sensation, oh! là! là! - Je crois qu'il est au déclin de sa gloire au Canada...

À part cela, tout est normal - c'est-à-dire que non: maman semble décidée à se reposer du ménage: songe si c'est épatant nous ne faisions que nous baigner & nous promener, c'est épatant.

Je t'embrasse de tout mon coeur,

Jeanne



______________ Le 4 juillet 1924

Mon cher papa,

Je parie que l'évènement du jour n'est pas arrivé jusqu'à tes oreilles? Eh! bien, j'ai connu Pierre Thibodeau, ce fameux jeune homme dont la mère a tant fait pour me le faire rencontrer!!! Figure-toi que la famille est ici pour une quinzaine: ça ne te renverse pas, toi, de voir qu'on puisse tant tenir à ses idées que ça? - Car enfin, là, entre nous, tu m'avoueras bien n'est-ce pas que tu n'es pas dupe? Mais cette brave dame aurait pu passer ici l'année & nous ici que perdue comme elle l'est à l'extrémité d'Old Orchard, nous n'aurions jamais su qu'elle y vivait... [?] nous ne la connaissions pas!!! Qui est-ce qui nous arrive-t-il pas une après-midi? Madame elle-même - que personne ici n'avait jamais vue - sous le prétexte de s'informer quand tu revenais car disait-elle: «Je serais très heureuse que ma fille en Europe depuis un an revienne avec M. Beaulieu & M. Rinfret son cousin.» La bonne affaire, n'est-ce pas? Si tu savais comme je trouve drôles toutes ces manigances-là! C'est à se tordre franchement de la voir m'étudier - (car Henri & moi nous jouions au tennis avec ses enfants) - me poser des questions discrètes, m'inviter & me surinviter!!! Heureusement que son fils est parti le soir même que je l'ai connu, ça se serait gâté autrement! Il revient demain pour deux ou trois jours: je crois qu'avec de belles conditions, ça pourra marcher encore assez bien - nous pourrons rester amis - car après cela, les quinze jours seront expirés et lui sera obligé de retourner au bureau, son associé étant en vacances -

Voilà le grand évènement du jour! À part cela, je dois te dire que Jean s'est fait plusieurs «blondes» au Pier, ce qui lui relève le moral considérablement - les autres sont gais & bien portants. De temps à autres les querelles que nos voisins nourissent continuellement entre eux ont à notre goût un peu trop de retentissement, mais que veux-tu? l'essentiel est que Mme Lamarre & maman soient bonnes amies et ne se quittent qu'à de courts intervalles..

Tu te souvient des Champagne, nos amis à Paris? Tu te rappelles aussi que je leur avais écrit pour leur offrir une dernière fois, votre offre généreuse, la tienne & celle de tes amis? Ma lettre les a atteints au moment même où n'ayant plus d'économies, ils s'apprétaient à venir au Canada - Votre offre ne leur avait pas été seulement transmise: est-il trop tard maintenant pour eux de l'accepter? Ah! je t'en prie, ne dis pas non. Tu n'as qu'à vouloir & ces Messieurs seront heureux de suivre ton idée et faire servir leur argent à un but si noble - Je t'en prie, dis oui - Ce serait si gentil de ta part - & ce ne serait pas bête du tout de donner l'exemple d'une telle initiative - ce sera peut-être comme le grain de sénevé qui devient arbre qui sait? J'espère que lorsque ma lettre atteindras Paris, tu auras fini tes causes - et tu t'y reposeras un peu - Ce serait une excellente chose si tu rendais visite aux Champagne & leur versais d'avance quelque chose du montant que vous leur destiniez.

Mon cher papa, je t'embrasse de tout mon coeur & j'espère que tu nous écriras souvent, écris surtout à maman, car là tu comprends bien que tu lui manques beaucoup, quoique nous soyons tous là -

Ta fille affectueuse,
Jeanne



Old Orchard, 12 juillet /24.

Mon cher papa,

Je ne sais si la chose sera possible comme elle le semblait lors de ton départ, mais tu me ferais un gros plaisir si tu pouvais faire expédier les livres qui suivent:

Mgr d'Hulst - Lettres de direction (à femme cultivée)
Mgr Baunard - Le vieillard
Abbé [?] Laprune - Vitalité chrétienne
Sertillanges - Vie intellectuelle
Pierre Benoît - L'Atlantide
Jules Vernes - (Livres pr les enfants)
Bellesort - Études & figures
Barrès - Colette Baudoche
Lemaître - Impressions
P. Bourget - Sensations d'Italie
Beaumarchais - Mariage de Figaro
. - Barbier de Séville
Gauthier - Histoire de l'Art
Isabeau - Physiognomonie
Louis Veuillot - Ça et là

Nous n'avons eu de toi qu'une lettre datée du 27 juin. Flore nous a appris depuis que tes causes étaient plaidées - tu peux croire si nous sommes contents de la liberté dont tu pourras ainsi jouir.

Quand reviens-tu?

Ici tout va bien, même très bien; il faut beau & chaud; jusqu'ici nous n'avons pas eu de visite en sorte que notre séjour à Old Orchard n'est pas fatiguant pour personne - mais il est fort amusant, de cela, sois certain -

Les Thibodeau sont toujours pleins d'attention pour nous; il paraît que tu dois revenir avec Mlle Madeleine?

Je t'embrasse mon cher père et te remercie de tout mon coeur -

Jeanne



Entrées dans son agenda:

Jul 13 Pierre Thibodeau
Jul 25 Conrad Archambault
Aug 10 Arnold Mitchell
Sep 4 Jean B.
Sep 5 Roméo Desjardins
Sep 6 M. Beaucaire avec J. Bruchési
Sep 7 Dim. Yvette
Sep 8 Guy Montpetit
Sept 9 Jean Bruchési
Sept 10 Arnold Mitchell refusé
Sept 13 Thé chez C. Bournival avec J. Gonthier
Sept 14 Garden-Party chez Mme Monette à Montréal Nord (Dr. Legrand)
Sept 16 Jean Bruchési
Sept 17 Henri Loranger
Sept 19 Thé chez Marg. Germain
Sept 21 Partie de cartes: J. Gagné, Dr Legranc & Dr Gariépy
Sept 22 Cours à l'Université
Sept 23 Après-midi avec Jean Bruchési; «Amour tzigane» avec Jeanne Gagné
Sept 27 Bridge G. Bruchési
Sept 28 Dim. Bridge ici: Rita Larose (Québec), Yvette, Germaine & Jean Bruchési, Germaine & Roger Biron, Aimé Desforges, Jean Lesage, P. Thibodeau, H.C. Kennedy, S. Lemieux


Entrée dans son album:

Bridge en l'honneur des demoiselles Bruchési et Lemieux: 28 sept 1924: soirée mémorable entre deux jeunes hommes: Jean Bruchési et Pierre Thibodeau; l'un sot par trop de loquacité, l'autre à force de silence!!!

La dernière pensée du meilleur ami, est une pensée de bienfaisance - au-delà du cloître, il voudrait continuer son action divine - par des lectures, il voudrait imprimer à sa «carina» une impulsion assez forte pour braver les tempêtes - ah! s'il savait que livrée à moi-même je ne suis que faible - il pressent l'affreux tourment qui me posséderait après le «grand départ»? -
Que les desseins de Dieu sont grands!



Entrées dans son agenda:

Sept 30 Cinéma avec Dr H. Gariépy
Oct 1 mer. Cyrano avec Jean Bruchési
Oct 4 Thé dansant donné par Marcelle Lesage au Windsor


Entrée dans son album:

Document attaché: Annonce:
«L'Homme qui assassina» (5-8 oct 1924) (Théâtre Orphéum, Montréal)
la pièce de théâtre qui m'a ouvert des horizons insoupçonnés sur la vie libre, qui m'a dévoilé une lâcheté des plus cruelles et des plus terribles. Pourtant, sans la religion pour soutien, quel être humain saurait résister à un assaut pareil contre la vertu?


Entrées dans son agenda:

Oct 9 Joe Malone - tour de la montagne; visite de Montréal; thé à Beaconsfield
Oct 10 Le Maître des Forges - M. Parent



Entrée dans son album:

Document attaché: Carte:
Le Cercle Universitaire de Montréal: Dîner (11 octobre 1924)
Compagne de table avec papa, d'un couple à cheveux gris, nouvellement uni - Monsieur aurait attendu Mademoiselle Adam depuis sa plus tendre enfance...


Entrées dans son agenda:

Oct 12 Dim. Bridge chez J. Gagné; H. Legrand; H. Gariépy
Oct 14 L'Appasionata H. Gariépy refusé


Entrée dans son album:

Charmant billet si sincère comme tu m'as fait peur! Cette encre violette et ce papier de même ton m'impressionnent maintenant - est-ce assez fou? - d'une façon toujours douloureuse. Et en les voyant j'ai pensé à une nouvelle trahison, à un nouveau deuil!!:
Document attaché: Lettre:
Lundi le 13 octobre 1924

À ma Jeanne chérie je viens souhaiter un joyeux anniversaire - Ce petit mouchoir... c'est bien peu, mais c'est un coeur sincère qui te l'envoit - Un coeur qui garde pour toi, tout ce que l'amitié peut avoir de meilleur! - Chère Jeanne, est-ce que je dois te souhaiter «un homme» digne de toi? Je ne sais... en tout c'est de la paix, du bonheur que je veux pour toi! Je prierai toujours pour obtenir cela, je te le promets!

J'espère avoir le plaisir de t'embrasser... en l'honneur de ta fête, Jeanne, il me semble que tu pourrais me donner quelques instants-

Bonsoir ma bonne amie -
Yvette qui t'aime -



Entrées dans son agenda:

Oct 16 Révélation avec Marg. Beauchamp
Oct 17 Alliance française
Oct 18 «La Flambée» H. Gariépy refusé
Oct 19 Dim. Après-midi Paul Mathieu
Oct 20 Mme Sans Gêne M. Parent
Oct 23 Bridge Marg. Beauchamp avec P. Mathieu, R. Bernard
Oct 27 Blossom Time - P. Mathieu
Oct 30 Shower pr Marg. Beaulieu chez R. Beaulieu; bridge Marg. Beauchamp
Oct 31 Soirée chez S. Brisset Hallow'een
Nov 4 Shower pr Marg. Beaulieu suivi de danse (ici)


Entrées dans son album:

Le second shower auquel j'assiste et le premier surtout que j'organise!!!!!!!
Chaque cadeau que je recevais pour Marguerite me faisait presqu'autant de plaisir que s'il m'eut été adressé... il faut dire que je l'aimais bien, elle, et que je la plaignais de tout mon coeur de s'allier à un être fat comme Alphonse Barbeau, de s'unir à lui prsque sans réflexion comme sous l'effet d'un coup de tête. Puisse l'avenir nous démontrer clairement la témérité de nos jugements sur ce mariage désassorti!

Le soir, ce que nous nous sommes amusés! Jamais je n'ai eu autant l'impression que chacun chez moi se sentait à l'aise; jamais je n'ai vu une entente si parfaite, une gaieté si franche - Il faut dire que les jeunes filles étaient des plus intimes & les jeunes gens de ceux que je connais le mieux, de ceux qui me plaisent.

Je me souviendrai longtemps de ce paradoxe de Guy Caldwell: «Sur la route escarpée de la vie, ne rencontrez jamais un ami; il vous priera de faire route avec lui et alors, hélas, vous descendrez... quel malheur!!»

Et le Dr Legrand était-il calin? Qu'y a-t-il au fond?????

4 nov 1924: C. Archambault; P. Beaubien; R. Bernard; P. de Boucherville; A. Barbeau; G. Caldwell; son amie; P. Gonthier; G. Lanctot; H. Legrand; H. Loranger; P. Mathieu; G. Montpetit; M. Parent; P. Thibodeau


Entrées dans son agenda:

Nov 6 Mariage de Marg. Beaulieu; bridge Marg. Thibaudeau; «Le Carillon de St Arlan» L. Leroux
Nov 8 Thé avec S. Brisset; bridge chez Mad. Cinq Mars
Nov 9 Bridge L. Lanctôt; bridge Yvette refusé
Nov 11 Aliette pour le thé ici
Nov 13 L'Aiglon avec P. Thibodeau
Nov 15 Bridge chez Y. Normandin avec P. Gonthier
Nov 17 Thé avec G. Décarie
Nov 20 H. Legrand
Nov 22 Bridge G. Biron
Nov 23 Sim. Bridge M. Lafontaine
Nov 26 Thé Marie Lafontaine
Nov 28 Danse Aliette Brisset



Entrée dans son Album:

XXVIII/XI/MCMXXIV/ (28 novembre 1924) Guy Caldwell me renverse:
- Quand je vous vois, me dit-il, il me prend une folle envie de vous embrasser... et puis je n'ose pas!...
- Vous avez raison.
- Croyez-vous?... Pourquoi? Il n'y a pas de mal à cela. Car enfin, pourquoi le Bon Dieu vous a-t-il fait si jolie? Nous autres, nous n'y pouvons pas résister... Mais vous ne savez pas ce que c'est qu'un homme... croyez-moi avant de tenter la matrimonie!!! ... Et puis, savez-vous ce que vous feriez si vous étiez gentille: vous me téléphoneriez!
- C'est à vous de le faire!
- Je sais mais ainsi je n'ai pas le plaisir de la surprise... et puis... j'aimerais tant vous consoler dans vos moments d'ennui... ça se fait vite en taxi le trajet de chez nous à Outremont...
Voilà en vérité une étrange invitation!!! Et cela de ce grand garçon... aux traits enfantins.


Entrées dans son agenda:

Nov 29 Pawlowa P. Thibodeau
Dec 3 Bridge Marg. Germain
Dec 4 Thé G. Décarie
Dec 6 Sam. Thé dansant Marg. Beauchamp
Dec 8 The thief of Bagdad mam


Entrée dans son album:

Cher petit Calepin, garde fidèlement, le Souvenir des Succès Mondains, des Honneurs et des Deuils de l'an Mil Neuf Cent Vingt-Quatre...
Document attaché: carte:
Mademoiselle Paule Brodeur, présente ses respectueux hommages à madame L. E. Beaulieu, et la remercie de sa toute gracieuse invitation, qu'elle accepte avec beaucoup de plaisir.
Montréal, le neuf décembre, mil neuf cent vingt-quatre
102, rue Saint-Marc



Entrées dans son agenda:

Dec 11 Orpheum avec Gat. Gouin; bridge ici: Yvette, Conrad
Dec 13 Sam. Thé dansant M. Cinq Mars remis
Dec 14 Dim. Thé dansant avec Conrad chez Marie de Boucherville; thé refusé chez Marcelle Rivet
Dec 18 Bridge ici
Dec 20 Sam. Soirée avec G. Caldwell


Entrée dans son album:

XX/XII/MCMXXIV/ (20 décembre 1924)
Las! Comment n'ai-je pas été prudente après un tel aveu? Comment ai-je pu accepter sa visite? J'ai trouvé fort aimable l'idée de venir me dire «Au-Revoir» avant son départ pour Ottawa... sans songer un instant que presque toujours hélas! les amabilités se paient... convaincue que je lui en imposait suffisamment pour l'empêcher d'oser... oubliant que la chair est faible, et prompt l'esprit...

Il prétend n'être pas monté à la maison pour cela... et que le désir lui en est venu petit-à-petit... Si c'était vrai je n'aurais pas le droit de lui en vouloir... je conviens de ma coquetterie... Mais s'il blaguait là encore... ce serait atroce...! Moi une vulgaire «flapper»... Voilà qui me flatte... d'autant plus que depuis, il me semble deviner dans ses politesses, de l'effroi [?], de la contrainte, ... dans ses paroles, du sarcasme...

Carte de Guy Caldwell attachée:
Guy Caldwell: Phi Kappa Pi, 851 University Street



Entrées dans son agenda:

Dec 21 Dim. Danse Marcelle Mercier; thé remis Marg. Mount; Dr Legrand ici
Dec 22 Bridge J. Gagné
Dec 24 Réveillon de Noël chez G. Biron refusé
Dec 25 Visite à Mme Cousineau; thé au Mont Royal avec Gilberte
Dec 28 Dim. Visite à Mme Cousineau
Dec 30 Thé à servir chez L. Rinfret; thé refusé chez Mad. Bourdeau


Entrées dans son album:

Carte de Bonne Année attachée:
Que le ciel sème sur vos pas
la Joie, la Santé, le Bonheur
Guy Montpetit


Document attaché: Carte de visite:
Pour que tu ne m'oublies pas même très loin. j'y ajoute mes meilleurs souhaits pour l'année qui commence.
Marguerite [Beauchamp]


Hiver 1925! Quelle date mémorable! Quelle saison mondaine!! Sous les voeux de ces messieurs, je devine leur expression d'une certaine admiration, de beaucoup d'estime, d'agréables souvenirs aussi! Grâce à mes riches & nombreuses toilettes, ma coiffure originale, mon minois mi-sérieux, mi-enfantin, je ne passais jamais inaperçue... puis j'ai le don de regarder, de sourire et d'intriguer... et alors quand une fois, les gens m'ont abordée, je sais les inviter à revenir par mes taquineries, mes cajoleries, mes discussions... Monsieur A. Fleischman ne pensait peut-être pas dire si vrai, en écrivant ces paroles extrêmement flatteuses de la part d'un quasi-inconnu (lettre). Car il me semble que ceux-là seuls se sont refusés à être mes chevaliers-servants, qui craignaient pour leur douteuse personnalité... Admirée, je l'ai été, certes! Aimée, je ne sais pas... car à aveun [?], me me suis arrêtée, ne trouvant nulle part, une reproduction assez fidèle de mon idéal... si un me plut, mais ce que je suis pour lui, je l'ignore!!!

Il ne reste pas grand chose de tout ce «show-f» - c'est vrai! Je dois avouer cependant que je me suis plus d'une fois diablement amusée à voir les gens attentifs comme si je les fascinais... je ne dis pas qu'au lendemain de ces danses je n'ai pas pleuré, mais... !! Et puis, est-ce bien certain qu'il n'en reste rien? J'ai voulu démontrer qu'on pouvait être jolie & chic & populaire tout en restant sage et pure... J'ai prouvé qu'une mondaine intelligente étant autant, sinon plus appréciée qu'une autre sans jugement... J'ai appris à certaines personnes qu'il est encore des jeunes filles respectables... Peut-on dire que j'ai perdu mon temps? En toute conscience, je réponds:«Eh! bien, non!!»
Document attaché: Carte de voeux:
Montréal, ce 30/12/24

Veuillez agréer, Mademoiselle, à l'occasion de la Nouvelle Année, l'expression de mes voeux respectueux et sincères.

J'espère que 1925 conservera à vos nombreux amis et admirateurs, le charme et l'amabilité dont il ne profitent pas aussi souvent qu'ils le voudraient, et si étrange parfois que paraisse [?] leur conduite.

Que cette année comblent vos voeux.

Très respectueusement

A. Fleischman



Jacques Cousineau
Roméo Desjardins - Paul Gonthier
G. Gibeault - Germain Mc Gray
Guy Caldwell - Guy Montpetit
Maurice Parent - Henri Loranger
Roger Biron - René Deguire
Jean Bruchési -
Arnold Mitchell - Pierre Thibodeau
Dr Hervé Legrand -
Dr Henri Gariépy -
Conrad Archambault
Joe Malone -
Paul Mathieu - L. Leroux







Jacques Beaulieu
jacqbeau@canardscanins.ca
Révisé le 3 avril 2018
Ce site a été visité 11246715 fois
depuis le 9 mai 2004