Mes racines / my roots

Henri Césaire Saint-Pierre


Adéline Albina Lesieur


Napoléon Mallette


Louis Émery Beaulieu


Guillaume Saint-Pierre


Joseph Bélanger


Geneviève Saint-Pierre


Jeanne Beaulieu Casgrain


Jean Casgrain


Simone Aubry Beaulieu


Marcel Malépart


Jaque Masson


Édouard Trudeau


Rolland Labrosse


Jacques Cousineau



Recherche
de
"Mes racines"

sur
JacquesBeaulieu.Ca


Retour
à la page
initiale

de
JacquesBeaulieu.Ca
Entrées de 1931 dans son agenda

Entrées dans son agenda, journal intime datant de 1931




  • Description de l'agenda mentionné plus bas: dimensions: 6" par 4"; de couverture noire avec une copie de peinture au recto; écrit à la plume, encre violette couvrant les années 1929 à 1933

  • Description du journal de couverture brune: Livre de couverture dure brune 8,5 po par 11 po, d'un pouce d'épaisseur; écrit à la plume, encre violette, couvrant la période du 16 décembre 1930 au 31 jullet 1931

  • Description du journal marron mentionné plus bas: Agenda de 5" par 4", de couverture marron ornée or avec fermeture; écrit à la plume, encre violette et dont il manque les pages pour les dates du 30 avril au 3 août, couvrant les années 1931 et 1932

  • Description du Carnet mentionné plus bas: dans une couverture ornée dure bordée noire avec trous; écrit à la plume, encre violette et dont il manque des pages au début, couvrant la période juste avant le 11 novembre 1931 au 28 octobre 1932, dont une page se trouve attachée dans le livre de couverture dure brune 8,5 po par 11 po, d'un pouce d'épaisseur (cette dernière page est au tout début de ce texte)

  • Ledger full-scap, de couverture dure noire, dans lequel se trouvent collés plusieurs documents et des textes écrits à la plume

  • Extrait de lettre trouvé dans le livre de couverture dure brune 8,5 po par 11 po, d'un pouce d'épaisseur, écrit à l'encre violette

  • Description d'un album de couverture noire rigide de 9 1/4 " par 7" de 2" d'épaisseur comprenant un grand nombre de petits documents qui y sont collés et un texte écrit à la plume en caractères d'imprimerie par Jeanne Beaulieu


Entrée dans son Ledger Full-Scap (non daté):

Pour Alice Éthier, à son retour d'Europe (1931):

Berthe Hamelin Paul H.
Claire Désy Paul D.
Marguerite Gonthier Paul G.
Marie Derome Jules D.
Marie Hamelin Antoine H.
Thérèsa d'Allemagne Pierre d'A.
Alice Éthier Conrad A.
Germaine Morin.
Béatrice Chagnon Dr Lacharité
Olivier Carignan.
Gaston Rivest Guy Hamelin
Albert Fleishman.

Tous les prétextes pour recevoir ses amis sont bons mais les retours d'Europe, mais les passages en ville sont certainement les meilleurs...



Entrée dans son agenda:

Jan 1 Jeu. Petite promenade avec Pierre



Entrées dans son journal de couverture brune:

1931 - Le 1er janvier

Petite promenade avec Pierre. Il a de la bonne volonté... mais à quoi cela sert -il quand l'amour n'est pas partagé... Si ses paroles me raidissent & me blessent, il n'en reste pas moins après son départ une sensation moins grande d'abandon.

Le 2 janvier

Je partirai pour Ottawa après demain & je m'en sens ni le goût ni la force. Égoïsme sans doute, car leurs embarras financiers & moraux en sont la cause. Ils créent dans cette maison une atmosphère qui m'est extrêmement pénible.



Entrée dans son agenda:

Jan 3 Sam. ménage



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 3 - J'ai reçu la carte de souhaits de Maurice: malgré tout & toujours à toi, par le souvenir... Les larmes me sont montées aux yeux... mais j'en ai si souvent entendu de ces serments qui n'ont jamais mené dans sa vie de changement sérieux sur lequel appuyer l'avenir.



Entrée dans son agenda:

Jan 4 Dim. Départ pour Ottawa avec Roland Paradis



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 4 - J'ai téléphoné à Roland Paradis pour faire avec lui le voyage Montréal -Ottawa. Il m'avait bien spécifié à mon grand amusement d'être à la gare à 8 hrs quand le train ne partait qu'à 8.15 hrs. Il m'attendait... je me suis faite un peu capricieuse, juste assez pour lui donner l'impression de sa supériorité et de son importance... Je suis décidée à être tout simplement une femme au lieu d'une force, d'un courage, d'un soutien...



Entrées dans son agenda:

Jan 5 Lun. Visite de Mlle Paradis à l'hôpital; flânerie; magasinage
Jan 6 Mar. Hôpital; magasinage; flânerie
Jan 7 Mer. thé & couture chez Marg. Grenier
Jan 8 Jeu. Visite à l'hôpital (Mlle Paradis); ciné Min & Bill avec Marcelle
Jan 9 Ven. Thé chez Marg. Gonthier; ciné: «A Lady Surrenders» avec Marcelle
Jan 10 Cinéma «Africa Speaks» avec Roland Paradis
Jan 11 Dim. Promenade avec Roland Paradis à Rockcliffe; bridge chez Marg. Gonthier
Jan 12 Lun. grippe
Jan 15 Jeu. Courses avec Marcelle; le soir: bridge chez Mad. Caldwell
Jan 16 Ven. Séjour chez Marg.
Jan 17 Sam. thé au Château Laurier Fr. Mackay Dr Richard Ted Monty Marg. & Marcelle étant mes invités - le soir: ciné avec Fr. Mackay
Jan 18 Dim. Thé chez Gonthier; bridge chez Marcelle
Jan 19 Lun. Visite à Marcelle; Alliance fr.: Léon Vallaz avec Marcelle & Marg.
Jan 20 Mar. Retour chez marcelle pr diner; visite à Marg. Gonthier et Lucile
Jan 21 Mer. Retour à Montréal; Roland Paradis à la gare



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 21 - Ah! L'étrange voyage!

J'ai eu des douleurs dans tous les membres. J'ai eu mal à la tête - j'ai eu le rhume - j'ai fait une toux qui maniaquement se développait la nuit et m'empêchait de dormir! Partout où j'allais, je n'entendais parler que de grippe ou de cancer! Comme distraction, nous avons eu des visites à tante Neel qui à l'étonnement & au désappointement de tous se remettra de son opération... et j'ai quitté Ottawa en laissant Marcelle malade au lit...

J'étais partie à contre-coeur. J'étais partie pour fuir Maurice parce que la distance est vraiment le seul obstacle qui tienne entre nous. J'étais partie pour ne pas entendre les reproches amicaux de Pierre et sa pauvre voix craintive au téléphone. J'étais partie pour le changement qu'un voyage apporte nécessairement. J'avais défendu à Pierre de m'écrire & d'attendre mes lettres et pour débuter en bonne & due forme je m'étais assurée que Roland Paradis ferait route avec moi...

Roland P. un drôle de bonhomme... qui a pour sa santé [tante?] toute l'admiration qu'un homme peut avoir pour une femme & qui pourtant éprouve de l'attrait pour une femme fantasque & capricieuse... comme en font foi les petits soins dont il entoure sa mégère de mère,... soins dont il se plaisait à m'entourer parfois, parce que dans cette maison de femmes grandes & fortes, j'excitais sans doute son instinct protecteur... Drôle de bonhomme qui se défie de la culture chez la femme, parce que pour lui elle engendre fatalement le «superior complex» dont souffrirait Marcelle (!?) et qui pourtant éprouvait un plaisir visible à causer sérieusement avec moi... Espèce de bolchèvique que toute autorité révolte parce qu'elle est une offence directe à l'égalité humaine... dont pourtant la sympathie un peu maladroite, sans doute, à la fois familière & timide m'a été souvent d'un grand secours durant cet étrange voyage... Il n'y aurait donc pas que les affinités mais une espèce de force latente qui dans un milieu où il n'y aurait qu'un homme pousserait la femme vers cet homme, quand même ce ne serait que pour l'espèce de réconfort que donnent une poignée de main d'homme, un sourire, une parole encourageante... réconfort que la plus solide amitié féminine n'arrive pas à donner... Ah! évidemment les médecins & les réalistes riront de mon apparente candeur... Pourtant il me semble que mon observation comporte des nuances qui ne sont pas uniquement physiologiques... Comment Marcelle avec le tempérament que je lui connait peut se contenter de la société d'Esther Chassé & cie... voilà ce que je me suis sérieusement demandé!

J'ai dit société, non pas affection quoique même en ce dernier domaine, je ne comprends pas comment elle n'ait pu, au pis aller, y installer quelqu'un...



Entrées dans son agenda:

Jan 23 Ven. Ménage; courses
Jan 24 Sam. Diner causerie au Cercle avec Cyr, Robert Choquette & Gilberte; bal Stuart avec Cyr



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 24 janvier 1931 -

Causerie au Cercle Universitaire avec Cyr, Robert Choquette & Gilberte -

Je me suis amusée follement quoique les hommes aient été ce qu'on pouvait trouver de mieux comme antipodes, et quoique les débuts de la soirée m'aient inspiré toutes sortes de craintes. J'ai entretenu Robert et renversant les conventions Gilberte a causé avec Cyr. Nous avons causé littérature: il m'a dit l'influence du clergé, son étroitesse & son but à lui d'en dégager notre race. J'aurais voulu trouver des arguments à l'encontre des siens, mais il y avait trop longtemps que je n'avais discuté... & comme je voulais tout de même dire quelque chose, je lui ai décrit l'ambiance de Paris, si malsaine & dangereuse, où toute liberté est donnée de parler & d'écrire: impression personnelle, ai-je ajouté. Il a souri, profondément amusé... & je suis sûre que dans le taxi il se rappelait mes paroles quand il me regardait... Ah! si au lieu de me rendre au bal avec Cyr, j'avais eu Robert comme cavalier.



Entrée dans son journal de couverture brune:

Janvier /31 - J'ai un béguin pour Robert Choquette, là, sans blague... un béguin sans espoir, mais qui me fait passer par toutes sortes de transes... Ce midi, il m'a téléphoné tout-à-fait à l'improviste: j'en ai éprouvé un choc véritable, comme je n'en avais pas éprouvé depuis longtemps - Non! il ne me demande pas pour sortir avec lui - il est trop près, voyons! Elle (Madame Bastien) le suit partout, ou plutôt ils se suivent l'un et l'autre partout...

Ah! quand elle est là, je ne puis m'empêcher de l'observer! Il prend alors des allures de jeune dieu! Son teint mât devient un peu plus chaud sans se colorer cependant - et ses yeux, je ne m'illusionne pas, ses yeux deviennent brillants, comme s'ils étaient humides... Toute sa tête est alors le type de ce que les romanciers nous représentent comme une beauté moite, chaude.. c'est vraiment prodigieux et fascinant! Avec cela, des cheveux tellement, tellement noirs, souples, abondants, aux reflets bleus, et une voix basse, profonde, qui vient on ne sait d'où, et exprime on ne sait trop quoi, tant les moindres choses dites ainsi prennent une allure mystérieuse...

Drôle de béguin, en vérité, puisque je ne suis pas l'objet de ses attentions et que je ne suis pas de taille à lutter contre l'autre - Ça m'amuserait, est-ce fou? une aventure même dans ces conditions...! Quoiqu'il en soit, j'éprouve à le voir et à l'entendre - oh! il me traite comme une simple camarade - un plaisir très complexe qui le plus souvent se termine par un peu de souffrance...



Entrées dans son agenda:

Jan 25 Dim. Travail
Jan 26 Lun. Courses avec Aliette; théâtre Stella avec maman; Germain refusé
Jan 27 Mar. travail
Jan 28 Mer. Concert-causerie d'Auguste Descarries avec Neilson; réception chez Mme Létourneau



Entrée dans son journal de couverture brune:

1931 - Le 28 janvier -

Concert-causerie Auguste Descarries avec Neilson. J'y ai rencontré Robert & j'ai été prise d'un tel désir de le voir plus longtemps, qu'aussitôt à la maison, j'en suis repartie avec l'auto, sous prétexte d'aller chercher maman chez Mme Létourneau où il se trouvait aussi.

Ah! ce qu'il était beau! de cette beauté moite & chaude que seuls jusqu'ici les romans m'aient fait entrevoir. Drôle de béguin, en vérité, puisque je ne suis pas l'objet de ses attentions & que je ne suis pas de taille à lutter contre l'autre. Ah! quand elle est là, ses yeux deviennent brillants, comme s'ils étaient humides, et tellement, tellement noirs! Son teint mât se fait un peu moins terne, sans se colorer cependant; sa voix un peu plus profonde, une voix basse qui vient on ne sait d'où & exprime on ne sait trop quoi, tant les moindres choses dites ainsi prennent une allure mystérieuse.



Entrées dans son agenda:

Jan 31 Sam. Yvette
Feb 1 Dim. Cinéma - souper & soirée avec Pierre



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 1er février

Après-midi et soirée avec Pierre [Thibodeau] (ajout au crayon) - cinéma

Je ne me suis sentie ni raidie ni blessée de ses paroles - au contraire ses attentions, son désir évident de me faire plaisir & la sensation que je l'amuse, que je l'intéresse parce que je lui semble diablement femme m'ont amusée moi-même... Qui eut cru qu'un homme comme lui fut à la merci d'une petite fille comme moi? Car enfin, s'il a été malade, je sais bien, moi, de qui & de quoi cela a dépendu... Maintenant, il va mieux (et je sais aussi peut-être pourquoi...) et je trouve infiniment flatteur d'avoir un tel homme parmi mes admirateurs.



Entrées dans son agenda:

Feb 2 Lun. Déjeuner avec Victor Barbeau au sujet d'un «sketch»; souper & Galli-Cursi avec Pierre
Feb 3 Mar. Courses; visite à Hélène Perron
Feb 4 Mer. Topaze avec Cyr, Charles Taschereau & Mimi Leduc



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 5 février

Depuis dimanche, j'attends bêtement un téléphone de Robert, m'invitant au bal Delta... et il ne vient pas. Ça me ferait trop plaisir! Je lui ai téléphoné sous un prétexte quelconque et m'a avoué qu'il était désolé... Si c'était vrai... mais il est trop courtois pour que je puisse démêler le senti du voulu dans ses paroles ou ses gestes.



Entrées dans son agenda:

Feb 6 Ven. Orpheum avec Neilson
Feb 7 Sam. Bal Delta avec Jean Loranger



Entrée dans son journal de couverture brune:

1931 - Le 7 février -

Bal Delta avec Jean Loranger: il est gentil pour moi, Jean... mais pourquoi diable m'inviter à l'accompagner? Pourquoi est-il si neurasthénique?



Entrée dans son agenda:

Feb 8 Dim. Diner de famille



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 8 février -

Pauvre papa comme je l'aime! Dommage qu'il n'ait pas d'instants à me consacrer plus souvent! J'en éprouve toujours une impression de calme & d'admiration qui me fait un bien infini, le calme en présence d'un être qui comprend et veut aider, l'admiration véritable pour celui qui s'est dévoué toute sa vie, et qui a fait sa vie sans écraser personne.



Entrée dans son agenda:

Feb 9 Lun. Marcelle & Yvette soirée
Feb 10 Mar. Marcelle après-midi
Feb 11 Mer. (Diner pour papa & maman); Maurice



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 11 février -

Soirée avec Maurice: ah! pourquoi l'ai-je laissé venir? Depuis plusieurs soirs je me sentais nerveuse en pensant à lui - à tout moment, je le voyais surgir. Et lorsqu'au téléphone j'ai reconnu sa voix, j'ai tout simplement dit oui parce que je n'avais pas le temps de discuter & que je ne voulais pas le brusquer par un refus net... Ah! et puis toutes les malchances qui s'abattent sur sa tête, m'inquiètent & excitent ma pitié.



Entrées dans son agenda:

Feb 12 Jeu. Concert Annette Descarries remis; Marcelle; souper chez Yvette; soirée chez Marcelle Gérin



Entrée dans son album:

Faire part :
Yves – Monsieur et Madame Guy Montpetit ont le plaisir de vous faire part de la naissance d’un fils.
Montréal, le 13 février, 1931,
417, boul. St-Joseph est.


Entrées dans son agenda:

Feb 14 Sam. Marcelle; bridge chez Aimée
Feb 15 Dim. Thé en l'honneur de Marcelle Paradis d'Ottawa



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 15 février

Grand thé en l'honneur de Marcelle Paradis...

Il y a deux classes d'hommes qui peuvent m'intéresser: ceux qui peuvent me faire monter & ceux qui seuls seraient trop faibles pour hisser leur drapeau... Le Dr Hervé Legrand, Paul Vallerand, Cyr, Neilson, Pierre Thibodeau, Louis Loranger, (Pierre Beaudry en esprit) ... ils étaient tous là, chacun dans sa diversité, chacun me faisant la cour, non pas uniquement comme à la maîtresse de céans, mais comme à la déesse qu'on voudrait se rendre favorable et je ne m'illusionne pas!




Entrée dans son album:

Liste :
Le 15 février 1931
Louis Loranger Ted Monty (Ottawa) Y. Lafrance (non)
McCallaugh Jean Casgrain Paul Vallerand
Victor Brault (non) Roger Brossard Claude Champagne (non)
Robert Choquette (non) Hervé Legrand (?) Dr R. Laurendeau (?)
Dr G. Plamondon J. M. Gauvreau (non) Jean Charlebois (non)
Pierre Thibodeau (?) Emile Legrand Roy Royal
Jean Bruchési Jean Nolin Bieler
Paul Ste-Marie (non) J. L. Patenaude G. A. Nelson
Jérôme Paradis (non) Arthur Cyr Marguerite Fortier
Jeanne Champagne Madame Basken (?) Marie Handfield
Aimée Cusson Germaine Bruchési Madame Gauvreau (non)
Paulette Loranger Aliette Thibodeau Annette Doré (?) (non)
Suzanne Paquette Berthe Bruchési Alice Nolin
Jeannette Meunier Lucile Rinfret (non) Marguerite Grenier
Yvette Paradis Marcelle Paradis Jeanne Beaulieu


Entrées dans son agenda:

Feb 16 Lun. Marcelle se déménage ici; Petite visite de Suzon au sujet du sketch
Feb 17 Mar. Courses; répétition chez Suzon
Feb 18 Mer. Thé chez Paulette Loranger cancelé; répétition chez Suzon Morin



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 18 février

Elle (Suzon) a déjà sa bague: elle lit les livre qu'il lui prête... Un homme a donc toujours la même façon de faire la conquête d'une femme?... Ah! ce que ça m'a fait mal de la voir avec tous ces gages de la présence de Maurice dans sa vie... C'est trop vite aussi, oh! oui trop vite.



Entrées dans son agenda:

Feb 19 Jeu. Courses; répétition chez Jean Nolin
Feb 20 Ven. Soirée chez Yvette pour Marcelle; déjeuner avec Paulette refusé
Feb 21 Sam. Visite à Pauline Christin
Feb 22 Dim. Thé chez Marcelle Descarries avec Marcelle Paradis; Stella avec Dr Lacharité, Marc & Nielson



Entrée dans son journal de couverture brune:

1931 - Le 22 février -

Autre visite de maurice... Quand donc son charme sera-t-il impuissant sur moi?... Envisage d'épouser Pierre & me laiser faire la cour par son frère: quelle déchéance?

Le soir - Soirée au théâtre Stella avec le Dr. H. Lacharité - Toujours l'amour illégitime vainqueur... & la sensation d'être trouvée jolie femme, trop jolie même: quelle ambiance!



Entrées dans son agenda:

Feb 23 Visite au couvent; cinéma avec Marcelle, Roland Paradis & Cyr
Feb 24 Mar. Visite d'Aliette; visite à Maurice à l'hôpital (deuxième opération)




Entrées dans son album:

Documents pour retraite fermée :
Février 1931 :
La Retraite s’ouvrira le vendredi soir, 20 Mars et se clôturera par la Sainte Messe le mardi 24.

Chaque Retraitante est priée :

  1. D’arriver le vendredi soir pour 5.30.
  2. D’apporter une Imitation de Jésus-Christ et un cahier de Notes de Retraite.
  3. De se munir d’un voile noir, si elle en a un, d’un ouvrage et de ses objets de toilette.
  4. Une robe montante, d’une longueur raisonnable et à manches longues, est exigée.

Règlement de la retraite
6.50 Lever
7.30 Méditation
Sainte Messe
Déjeuner
Temps libre. … Chapelet ou lecture, etc.
10. Méditation
11. Temps libre
11.45 Examen
12. Diner
1. A la chapelle
Chemin de la croix
2. Temps libre ou repos
3. Conférence
3.45 Temps libre. On peut aller au réfectoir.
5. Méditation
Bénédiction du Saint Sacrement
6. Temps libre
6.30 Souper
7. Récréation
7.40 Points de la Méditation. Prière du soir
8.45 Coucher

« Faites une retrait femée, cette année, l’an prochain, l’année suivante, tous les ans, et moi le pape, je vous promets le Ciel. »
Dieu a commis à chacun le soin de l’âme de son voisin.
Dieu ne donne la grâce qu’aux humbles et aux petits.
… grâce extraordinaire sans avoir été auparavant profondément humiliée.
Patience… douceur – sérénité – méditer chaque jour sur ces trois vertus.
Ne pas prêcher – ça n’avance à rien – mais bien agir.
Lors même qu’on ne rend service à qui que ce soit, l’on ne fait pas une vie inutile si l’on ne pèche pas, si l’on se garde souriant; si l’on offre ses actions quotidiennes à Dieu.
En famille, être sereine, serviable –
Faire à Dieu sa part, sans toutefois multiplier les actes religieux.
Ne pas rechercher les devoirs sociaux ennuyeux, mais donner de bon gré ce qu’on donne au monde.
Etre extrêmement indépendante, être maîtresse de soi, des évènements, de sa sensibilité.


Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 24 février -

Visite à Maurice à l'hôpital. Deuxième opération - son année en sera perdue... Marcelle le trouve adorable: un vrai secours qu'une amie semblable! Moi, je ne suis qu'une pauvre bête affolée & brisée...



Entrées dans son agenda:

Feb 25 Mer. Travail; Marg. G. à souper; Orpheum avec elle, Neilson & Marcelle: «Young Sinners»
Feb 26 Jeu. Préparatifs pour le sketch de Victor Barbeau; concert de Mme Roy Vilandrée; réception



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 26 février -

Réception chez Madame Roy Villandré après le concert & le sketch de Victor Barbeau, dont je me suis retirée à cause de l'incompatibilité que j'éprouvais pour le caractère des autres actrices, Suzon Morin & Huguette Brault... Réception des plus hétérogènes, artistique soi-disant (?!) La petite «directrice» que j'étais (ayant été metteuse en scène) a eu vraiment son petit triomphe... Qu'avais-je vraiment dans les yeux que le poête L. Pariseault se soit attaché à mes pas parce que je lui paraissais une jeune femme non pas une jeune fille... Comme je ne paraissais que médiocrement enchantée de son compliment, il s'en est expliqué en me disant qu'une jeune fille lui semblait superficielle tandis qu'une femme était maternelle, sensible, compréhensive.

Et Roy Royal!! Roy Royal qui en m'apercevant s'est écrié: «Enfin! vous voilà; venez, que je vous parle!» Et là, j'ai été l'objet d'une déclaration formelle «depuis le 1er jour où il m'avait vue, à chacune de nos rencontres et ce soir dans ce salon, j'étais pour lui, une femme exceptionnelle, grisante, séduisante, mais à laquelle on n'ose pas avouer une flamme parce qu'on est un sale type» etc etc & bis bis!! «Comprenez-vous?»

Ma parole! je voyais surtout qu'il était gris & j'en éprouvais du malaise, une certaine pitié et aussi de la curiosité: Jusqu'à quel point exprimait-il sa pensée?... Mais j'ai été priée de danser... & quand je suis revenue, il avait roulé sur le parquet... Pauvre Royal! il ne se pardonnera jamais cette inconduite en ma présence!



Entrées dans son agenda:

Feb 27 Ven. Travail
Feb 28 Sam. Départ pour le Nord; sky après-midi & soirée; grande partie de lutte générale...



Entrée dans son journal de couverture brune:

1931 - Le 28 février -

Départ pour le Nord - Marcelle, Aimée, Yvette, Jeanne P., Germaine Denis, Germaine, Berthe, Jean & Louis Bruchési, Roger, Jean Casgrain, Lucien Brodeur



Entrées dans son agenda:

Mar 1 Dim. Messe matinale; sky; promenade en voiture au Club de Ste-Marguerite; retour à Montréal; soirée chez Bruchési
Mar 2 Lun. Concert Menuhin avec Pierre
Mar 3 Mar. Courses



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 3 mars -

Je suis revenue du Nord depuis 2 jours & j'en suis encore étourdie. Je n'y comprend rien...

Notre «party» a été «wild» & je dois avouer que je n'y ai pas été étrangère - loin de là - Nous étions parties, Marcelle & moi en disant: «Pas d'air maussade, pas de raideur! notre plaisir personnel d'abord!» Nous avons été fidèles à ce programme - (Pour ma part, j'ai embrassé... cinq jeunes hommes en deux jours!)

Nous l'avons suivi, diablement certes, mais étourdiment aussi, sans songer à ce que nos actes pouvaient avoir de définitif ou de hardi, pour la satisfaction d'être l'âme de la fête...

Me serais-je piquée au jeu? L'heure du départ arrivé, j'ai été prise d'une tristesse affolante: il faisait un tel clair de lune! Roger Brossard avec lequel je me trouvais seule en ce moment m'a brusquement saisie par la taille pour m'embrasser: son baiser a été si rapide & son étreinte si solide que j'en suis restée chancelante... je chancelle encore!

Roger est fiancé pourtant... et Pierre compte sur moi... & je ne puis tout de même pas devenir l'âme des «wild-parties», ni gâcher la vie de la jolie bachelière de Méguantic ni briser la mienne...

Une fin de semaine... ce que ça peut contenir de sens & de folie... et d'attrait!

Distance - Nature - oui certes, Roger a bien défini ces deux jours!!



Extrait de lettre:

«À la seule pensée de vous perdre, j'ai peur...

Si vous vous en allez, je ne serai plus qu'une pauvre chose, enfantine et orgueilleuse, qui remettra, la mort au coeur, son masque d'homme viril, pour cacher à tous et à vous que la souffrance et la solitude, cette horrible paire, sont revenues s'installer dans son âme... Vous m'êtes devenue si douloureusement chère parce que vous portez la marque divine des âmes de lumière, des âmes qui veulent monter & qui le peuvent.»

(Le 3 mars /31)



Entrées dans son agenda:

Mar 4 Mer. Après-midi avec Maurice & Marcelle
Mar 5 Jeu. (maman reçoit à diner) Cyr refusé
Mar 6 Ven. Ménage à l'appartement de Jérôme; courses; «Send-off» à Marcelle Paradis



Entrée dans son album:

Liste :
A l’appartement de Jérôme (notre « party » à Marcelle & moi)
Roger Brossard M.
Jean Casgrain Marcelle
Jean Bruchési Berthe
Louis Bruchési Jeanne Paradis
Lucien Brodeur Yvette
Gérard Plamondon Germaine Bri
Dr R. Amiot Germaine Denis
Le 6 mars 1931.


Entrées dans son agenda:

Mar 7 Sam. Départ de Marcelle; diner-causerie au Cercle avec Roger Brossard; golf miniature; fin de soirée chez Marcelle Dussault
Mar 8 Diner chez Pierre; concert Descarries dans loge d'honneur; réception à la maison



Entrée dans son journal de couverture brune:

1931 - Le 8 mars

Concert Descarries - Réception à la maison.

Le concert a fait foi d'efforts sincères, mais sauf le prélude de la pluie et un nocturne de Chopin, son jeu n'a ému personne. Le programme était trop chargé, et une fois encore il a écopé, ce qui cette année lui serait commun avec Paderewski. La salle n'était pas au quart remplie.

Vêtue de blanc et occupant le 1er siège à l'avant de la loge d'honneur avec l'hon. M. & Mme David, mon effet était assuré. Le fait est que je n'avais rien ménagé dans ce but: c'est peut-être pourquoi je me sentais si peu intimidée. Pierre, dans la loge supérieure opposée avec Yvette, Marcelle & Maurice Gérin ne me quittait pas des yeux, et près de moi dans l'orchestre, je sentais le regard de Roger Brossard: cette cour silencieuse ne manquait pas de charme.

La réception a été un succès, et pour cause! Le champagne coulait à flots! Papa a de ces extravaguances soudaines. J'ai prié les jeunes de monter à ma chambre: ils s'y sont entassés le mieux qu'ils ont pu, Berthe Bruchési puis Mme Meerte avec Jean Nolin; Jean Bruchési avec Yvette; Marie Handfield, Robert Choquette. Pierre Beaudry avec Alice Nolin & Mme Baskin. Roger à mes côtés ou en face de moi. Sur le divan, Maurice & Marcelle Gérin d'une tenue si impeccable qu'on eut dit les chaperons...

Réunion tout-à-fait moderne, libre d'allure & de paroles. Pierre, sûrement, n'en avait jamais vu de semblable & je n'étais pas fâchée qu'il y fut mêlé. Je l'avais averti que mon invitation devait lui être un «test» - il n'a pas été l'âme de la fête; certes, mais il n'y a pas fait triste figure... et il ne m'a pas poursuivie quoique à deux ou trois reprises il soit venu s'asseoir à mes côtés, très discrètement...

Robet allait et venait, l'air plus égaré que jamais, cherchant sans doute madame B. qui se dérobait & réapparaissait au moment précis où il commençait à s'intéresser à ses voisines. «This is not my spirit!»... mais enfin, quelle est-elle vraiment, sa mentalité? Est-il timide? N'aime-t-il que la solitude? Ou sa passion malheureuse le tient-elle au point que rien en dehors d'elle puisse le captiver? Sa nature n'est certes pas de glace.

Roger! quel air intelligent & fin il a! Dans une réunion, je puis m'amuser rien que de le voir s'amuser à deviner les yeux! Et de savoir que je suis devenue l'objet de son attention particulière m'amuse doublement... Quand on pense que toute jeune fille j'ai rêvé de lui... et il faut que ce soit maintenant!! Maintenant il est paralysé par son engagement que les airs réprobatifs de Berthe & même ceux de Jean lui rappellent constamment! Mais dès que nous sommes hors de leur atteinte ou s'il me voit entourée d'autres hommes ou que ces messieurs poussent la courtoisie jusqu'à le féliciter de son choix (comme son patron, ce soir, au théâtre, ou même Jean B. lorsqu'il se met en frais de confidences sentimentales) alors il rend les armes et me murmure des choses comme celles-ci: «Je meurs d'envie de vous embrasser, et je n'ose!»... Le fait est qu'il ne faudrait pas passer un mois ensemble: il se plait à dire que nous avons plus d'une affinité commune, en commençant par notre «caractère de chien». Dans quelle mesure se sent-il attiré? Je ne saurais préciser! Moi, sa jeunesse, son intelligence, sa finesse me tiennent en éveil constamment, et cela me plait tout autant que lui.



Entrées dans son agenda:

Mar 9 Lun. Petite visite de Pierre; Soirée avec Cyr; Inspiration: Greta Garbo
Mar 10 Thé pr les Srs de l'Imm. Conception; soirée avec Yvette & Nielson



Extrait de lettre:

«Ce pauvre amour, il est venu au monde avec une telle force, une telle envie de vivre que rien n'a pu l'empêcher de grandir, et il est plus grand aujourd'hui et plus inaltérable que la belle montagne qui se dresse devant moi. Cette montagne que le printemps bientôt va tendrement reverdir, que l'été va revêtir ensuite d'une vie riche et abondante, que l'automne viendra parer de couleurs plus merveilleuses encore - Il est passé beaucoup de souffrance sur mon amour, et vous voyez, la souffrance n'a fait que le purifier et l'adoucir sans le briser, comme la taille fait pour une pierre précieuse. Ah! je ne crains pas de le comparer à une pierre précieuse cet amour, car c'est la chose la plus merveilleuse qui soit jaillie de mon âme, à un âge où elle a atteint tout son développement, où elle a appris, et combien durement, le prix infini d'une tendresse qui demeure, qui réchauffe et qui illumine... Je sens, hélas! que malgré tout, mon affection vous importune souvent. Mais est-ce qu'il n'arrive pas qu'un bijou précieux blesse au début la main qui le porte?»

(Le 10 mars /31)



Entrées dans son agenda:

Mar 11 Mer. Courses; visite à Soeur Bonneau
Mar 12 Déjeuner par Mme Baskin; visite à l'atelier Marg. Lemieux; Soirée avec Mc Callagh
Mar 13 Ven. Lecture
Mar 14 Sam. Courses; danse avec Roger Brossard & le groupe du Nord



Entrée dans son journal de couverture brune:

1931 - Le 14 mars -

Danse avec Roger et le groupe du Nord au 65e. Nous avons l'air bien fin tous deux; nous le voyions dans le regard de l'autre, il n'en fallait pas tant pour me mettre en verve... et lui, comme bien d'autres, ne demande qu'à être piqué au jeu... Quel étrange fiancé, tout de même, mais aussi quelle affaire que de l'être pendant sept ans.



Entrée dans son agenda:

Mar 15 Dim. Après-midi avec Pierre; party chez Alice Nolin



Entrée dans son journal de couverture brune:

1931 - Le 15 mars -

Party chez Alice Nolin... toujours avec Roger... Nous nous sommes à peine laissés & nous n'avons manqué aucune occasion de «flirter» l'un avec l'autre... «La personne qui m'a assassiné est certainement très passionné» (Murder-Party : Roger à mon adresse)



Entrée dans son agenda:

Mar 16 Conférence avec Roger Brossard & Yvette de l'abbé Jeanjean; fin de soirée au Cercle, avec en plus Jean Casgrain



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 16 mars

Conférence avec Roger & Yvette. J'ai expédié Yvette avec Jean Casgrain à leur profond ahurissement & j'ai gardé Roger à la porte pendant une bonne demi-heure... Et là, j'ai été «bébé» mais tout ce qu'on peut l'être; chaque fois me disant bonsoir pour la dernière fois, masi n'osant partir devant mes airs câlins... une véritable expérience!



Entrées dans son agenda:

Mar 17 Mar. Party chez Nielson, étant la maîtresse de cérémonie



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 17 mars -

Party chez Neilson, organisé par moi-même, d'après son désir. «Vous pourriez avoir vos amis chez nous, tant qu'il vous plairait, Jeanne, si vous vouliez»... (en revenant après la soirée). Naturellement! il fallait que ça tourne ainsi!

Tout de même, rien que pour avoir été maîtresse de céans, au nez de Pauline Cusson, ça valait la peine!




Entrée dans son album:

Liste :
Chez Neilson - le 17 mars 1931
Aimée Cusson Dr Rénus Laurendeau
Pauline Cusson Gordon Neilson
Germaine Bruchési Jean
Berthe Bruchési Gérard
M. Ont été empêchés de venir :
Roger Brossard, Jean Casgrain, Dr. R. Amiot


Entrée dans son agenda:

Mar 18 Après-midi avec Aliette; Maurice & Cyr refusés



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 18 mars -

Je ne m'étais pas trompée. Aliette a épousé Pierre d'après les antiques considérations que les parents français faisaient valeur dans le mariage à leurs enfants. Tout de même, elle croyait l'aimer un peu, et l'aurait sûrement aimé s'il s'était donné la peine de la conquérir... Aujourd'hui qu'elle a besoin d'amour, elle songe à adopter un enfant, pour tenter d'échapper à celui qu'Émile lui offre...



Entrée dans son agenda:

Mar 19 Pierre



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 19 mars -

J'ai fait une courte visite au couvent. La retraite fermée a lieu cette fin de semaine. L'esprit que je vais y apporter est si peu religieux que j'avais honte d'aborder le sujet ave la sainte femme qu'est Mère Dulong de Rosnay. Mais enfin, parce qu'on glisse, faut-il laisser passer les moyens qui nous empêcheraient d'aller trop loin, même si on les croit trop chétifs ou decevants? D'autre part, n'est-il pas dit: il ne faut pas jeter les perles aux pourceaux? ... lequel est le plus blâmable?... Quoiqu'il en soit, je ferai la retraite. Je voulais obtenir de coucher chez nous, le mieux étant l'ennemi du bien, et je n'ai pas osé, tant cette femme dans la belle et sublime simplicité de sa vie me paraissait étrangère à mes complications, à mes concesions, à mes calculs...

C'est à perdre la tête! Un jour, je dis: il faut prendre toutes les petites joies qui passent, n'en regarder que leur côté souriant - et je suis sincère! Maintenant, je décide d'une démarche qui suppose un état d'âme opposé... & je suis encore sincère!... C'est pour ne pas avoir connu cette première façon de voir que ma conduite contient aujourd'hui tant d'exagérations, tant de déséquilibre... et je suis malheureusement convaincue que cet état de choses doit avoir son temps, que la réflexion n'y fera rien, pas même une retraite...

Ce qui me talonne, c'est la perspective de ce que l'avenir me réserve. Dans toute vie de femme, dans celle des femmes d'aujourd'hui surtout, parce qu'elles sont trop averties et trop suggestionnées, l'amour est attendu, il vient inévitablement. Cette espèce de fatalité me fait peur... Certains hommes ont le don de se faire aimer et d'autres... n'y parviennent jamais!! Sans doute, serait-il celui qui le mériterait le moins, mais qui est servi selon son mérite?



Entrées dans son agenda:

Mar 20 Ven. Magasinage; entrée en retraite



Entrées dans son journal de couverture brune:

1931 - Le 20 mars

Retraite fermée.

J'ai une chambre, des livres, ma plume, mon journal, un ouvrage de tapisserie. Je suis fraîchement ondulée, j'ai un petit ensemble de laine charmant... Pourquoi poserais-je au contraire? Ma nouvelle âme de païenne demande des ménagements... si une fois de plus je ne veux pas verser dans la tragédie. Ah! tout plutôt que cela!

Et, pourtant j'avais grand peur... Maurice que j'ai revu ces deux derniers jours; Pierre qui est venu me reconduire au couvent - j'avais grand peur que toute la misère de ma vie ne me revienne à l'esprit, ne me saisisse à la gorge durant ces jours de solitaire réflexion.

Dieu merci! Le grand et beau soleil, la splendide lumière du printemps, la sollicitude toute maternelle des religieuses, la paix souriante du Père Bellavance m'ont mis das un état d'esprit de calme & de confiance depuis longemps inconnus... Je me suis dit, si malgré mes erreurs le courage m'a été donné d'accepter cette occasion exceptionnelle de prières c'est que Dieu veut faire de moi quelque chose... mais Il sait que je ne suis qu'un pauvre coeur qui ne peut se détacher de ce qu'il aime & n'aime pas ce qu'il veut; donc à sa grâce!

I Ce que je trouverais...
  • L'aisance.
  • Un support moral.
  • La sécurité au foyer.
  • Des convictions morales.
  • Une culture réelle et le goût des choses intellectuelles: d'où possibilité de culture personnelle - encouragement - émulation
  • Une bonne colonté que l'effort stimule - ouvertes aux réformes -
  • La franchise de la camaraderie
  • Le goût des voyages -
  • Le sens véritable de la vie: d'où paix - perfectionnement moral .
  • Son amour - un amour d'attrait & de raison, d'une générosité maintes fois éprouvée.
II Ce que j'apporterais.
  • La conviction que je suis née pour faire quelque chose de ma vie, réalisation possible auprès d'un homme bon et intelligent.
  • La certitude qu'en retardant encore à me fixer je risque non pas de ne rien faire, mais de m'orienter vers mon malheur: le beau monde moderne étant trop suggestif.
  • La crainte physique de l'homme - d'où irritabilité que pourraient aiguiser une espèce de maladresse native chez lui et l'absence de cette gamme de nuances & de ce verni qui font un homme charmant.
  • Une amitié confiante en la force & la beauté de son caractère.
  • Une volonté qui voudrait être ferme - mais que l'amour a trop de fois fait défaillir pour qu'elle ne se sente pas à l'avance affolée par la perspective de sa possible réapparition... en dehors de ce foyer dont il n'aura pas été la pierre angulaire.
  • Un besoin d'action admirablement servi par la présence des enfants.


1931 - Mars

«On obtient rien en se lamentant, en trépignant, en forçant les portes avec désespoir; rien ne vient que dans le calme, qu'aux êtres qui daignent sourire, qu'à ceux qui veulent vivre. Des autres, on se lasse inévitablement - avec eux, l'on n'ose pas se risquer au voyage de la vie parce que tous, qui que nous soyons, nous voulons avoir la conviction avant de partir, qu'à l'occasion, un soutien nous sera offert de notre compagnon, et cette conviction, sais-tu ce qui la détermine: c'est le sourire - le sourire extérieur et intérieur!!

Ce que Pierre aime chez moi? Le fait précisément que je suis un «darn good fighter» comme il dit. - fighter «dans le sens que pour le mal ou pour le bien, je ne peux pas m'avouer vaincue, je ne peux pas devant un échec désirer de mourir - que l'échec excite en moi comme un désir de vengeance... la vengeance ça n'est pas très beau, mais c'est encore de la vie» c'est ce qu'il cherche, ce que tout le monde cherche.



Entrées dans son agenda:

Mar 21 Sam. Retraite
Mar 22 Dim. Retraite
Mar 23 Lun. Retraite
Mar 24 Mar. Fin de retraite; soirée avec Pierre; conférence
Mar 26 Jeu. Après-midi avec Berthe Bruchési; conférence avec Yvette: abbé Jeanjean
Mar 27 Souper & soirée avec Pierre; visite à Marie à l'hôpital; ciné



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 27 mars -

«Illicit» cinéma avec Pierre - amour fou, défendu, risqué, avec toutes ses surprises, ses dangers, ses bravades, qui a réveillé tout le passé. J'ai à peine pu lui dire bonsoir, tant je me suis sentie désespérée... Cela, après avoir vu sa petite fille Marie à l'hôpital, après l'avoir amusée pendant cette heure, l'illusion que... Ah! pauvre Pierre, comme je suis encore loin de lui! Oui, quoi donc nous rapprochera?



Entrées dans son agenda:

Mar 28 Déjeuner causerie de l'abbé Jeanjean avec Germaine Bruchési; souper & soirée avec germaine & Gérard



Entrée dans son journal de couverture brune:

1931 - Le 28 mars -

Germaine Bruchési & Gérard Plamondon sont fiancés depuis hier & j'ai passé avec eux toute la journée. Ah! comme j'aimerais moi aussi commencer ma vie dans ces conditions! Ah! si Roger voulait & qu'il fût libre!



Entrée dans son agenda:

Mar 29 Dim. Pierre refusé; soirée chez Bruchési



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 29 mars -

J'ai écrit à Maurice ce que je ne pouvais lui dire: 1er fruit de ma retraite: que Dieu me soutienne!

Soirée chez les Bruchési - Roger avec sa fiancée y étaient présents. Ah! mon espoir est bien insensé! Elle attendra toujours, parce qu'il est sa seule chance de se marier, et lui... eh! bien, mon Dieu, comme il prétend toujours ne pouvoir se marier que dans quelques années, il la laisse faire espérant peut-être qu'elle se lasse... et sinon, elle est jolie, intelligente, énergique...

Énergique, oui certes! Trop, peut-être: elle peut en manquer de tact d'une façon formidable comme nous l'avons vu au Cercle... Mais c'est sans doute cette énergie qui le fascine, lui, puisque Germaine prétend qu'il est d'une nature indolente, qu'il faut sans cesse aiguillonnner... Chose certaine, il n'est pas fou d'elle comme j'aimerais qu'on le fût de moi!... mais aussi après sept ans de contretemps.



Entrées dans son agenda:

Mar 30 Lun. Soirée de l'Action Intellectuelle avec Alice Nolin et Yvette; fin de soirée avec Camille chez Alice
Apr 2 Jeudi-Saint Visites avec Pierre; cinéma avec Pierre



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 2 avril -

Visites du Jeudi Saint avec Pierre. Après-midi excellente... mais le soir une histoire d'amour au cinéma m'a bouleversée. Ah! penser que toute ma vie avec un homme doit être basée sur un raisonnement me donne le vertige!



Entrée dans son agenda:

Apr 3 Sermon à Notre-Dame avec Neilson



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 3 avril -

Sermon à Notre-Dame avec Neilson - Un autre être bon et intelligent qui m'aime & auquel je ne puis m'attacher... Décidément je suis difficile à satisfaire!



Entrée dans son agenda:

Apr 4 Magasinage



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 4 avril -

Après-midi avec Berthe Bruchési. Étrange petite femme qui pousse son mari vers moi, la fiancée de ses rêves de très jeune homme... elle exagère, ou sa confiance en lui ou la liberté qu'elle entend garder en affichant un tel libéralisme... Je dis afficher, car je ne serais pas étonnée qu'elle ait deviné l'incompatibilité que je ressens pour lui...



Entrée dans son agenda:

Apr 5 Dim. Pâques Promenade autour de l'île avec Pierre; ciné avec maman



Entrée dans son journal de couverture brune:

1931 - Le 5 avril Pâques

Promenade autour de l'île avec Pierre. Nous commençons, ou plutôt je recommence, à passer avec lui d'agréables moments. Mais à chacun de nos rendez-vous je viens avec un coeur serré & appréhensif - J'ai peur de me laisser influencer par sa patience, sa bonté, de me laisser enchaîner par elles, pour ensuite regretter la vie toute différente que j'aurais faite dans un tout autre milieu...



Entrées dans son agenda:

Apr 6 Lun. Promenade en auto avec maman à Ste Martine
Apr 7 Mar. Cercle des Noëlistes; soirée avec Neilson



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 7 avril -

Soirée avec Neilson. Je n'en reviens pas de sa culture: il ne cesse de se renseigner dans les domaines art, littérature, religion. Son indolence n'existe vraiment que dans les choses d'ordre pratique...



Entrées dans son agenda:

Apr 8 Mer. Déjeuner & après-midi avec madame Baskin; concert Holmsquist; réception avec Cyr



Entrées dans son journal de couverture brune:

Le 8 avril -

Déjeuner & après-midi avec Madame Baskin - Elle s'occupe de tout, cette femme-là, décidément. Elle a accepté son travail actuel pour se donner à elle-même le témoignage qu'elle saurait au besoin gagner sa vie... (mais au salaire de $200. par mois, je me flamberais la cervelle, a-t-elle ajouté)...

Le Catholic Welfare!!! Étrange charité tout de même que celle qu'on fait en étant payé pour la faire? Étrange charité d'où le coeur est absent, ou la balance brutale des fiches est le seul guide! Étrange charité que celle qui n'a pas à sa base les principes d'une religion solide!

Cette femme et sa mère Mme Tremblay sont toujours en mouvement. Il leur faut le «spectacle de la vie»: toutes ses manifestations les intéressent: c'est peut-être un peu ce qui les rend elles-mêmes intéreessantes. Mme Baskin, cependant, est en outre, extrêmement douée. Elle chante, joue le piano, compose de la musique & de la poésie, elle fait des relations de voyages: elle a été à Robert Choquette une collaboratrice précieuse lors de la réorganisation de la Revue Moderne... et que sais-je encore?

Mais de principes, point! Son mari lui est un compagnon; entre eux fut réglée avant le mariage la question de l'enfant. Son mari, paraît-il, l'adore... (ce qui ne l'empêche pas de courir la galipote)...; il la gâte comme une fiancée auprès de laquelle il accourt entre chacun de leurs voyages respectifs, toujours inquiet, sachant bien que le jour où elle rencontrera le grand amour, elle lui tirera sa révérence sans plus de façon...

Elle se pose pour le développement de l'individualité féminine et à ce titre elle déplore que les jeunes femmes mariées sachent si peu garder leur personnalité & deviennent si vite des répliques plus ou moins réussies de celle de leur mari... Elle a une peur terrible de la maternité: cela pour moi est tout un mystère. Comment aimer un homme et pouvoir établir des limites?... Et Robert, il se contente de cet amour mitigé?... Mais pourquoi faut-il toujours que ce soit ceux-là sans principes qui attirent notre attention? Ils semblent que seuls ils aient le courage de leurs convictions! Les autres n'ont jamais qu'une corde à leur arc, semble-t-il, & cette corde brisée voit la fin de leurs efforts, de leur extériorisation.

1931 - Le 8 avril, le soir -

Concert Holmsquist suivi d'une réception chez des amis à Mme Baskin... Cyr qui m'accompagne fait la cour à Mme Tremblay & me voilà adoptée par elle... Tant mieux, car ce milieu cosmopolite m'amuse prodigieusement... Ce soir, ce sont les théosophes en majorité: Mme Maxwell en est la reine avec sa fille, avec telle grande femme rousse qui accueille avec une bienveillance toute particulière les hommages de deux nègres. Robert C. est là: nous nous traitons comme de bons camarades; je m'en autorise pour lui demander une danse ou un service par ci par là, quand il me délaisse trop longtemps à mon gré!... mais l'attrait qu'il exerce sur moi me fait vibrer & trembler à la fois...



Entrées dans son agenda:

Apr 9 Jeu. Mariage de Simone David - Raymond; ciné avec Pierre
Apr 10 Ven. Après-midi, souper & soirée chez Marg. B. Mathieu



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 10 avril -

Après-midi, souper & soirée chez Marg. Beauchamp Mathieu. Paul a été pour moi d'una amabilité qui m'a profondément touchée. Chose étrange - il se souvenait du temps où nous sortions ensemble & maintenant faisant le rapprochement entre le passé & le présent, il semble conclure, en s'autorisant de son expérience, des choses sur mon caractère qui ne sont pas loins de la vérité...



Entrées dans son agenda:

Apr 11 Lecture; courses; correspondance; Cyr refusé pr hockey
Apr 12 Dim. Après-midi avec Pierre
Apr 13 Lun. Concert Tito Schipa avec Pierre



Entrée dans son journal de couverture brune:

1931 - Le 13 avril

Concert Fito Schipa avec Pierre. Par suite du plus malheureux des hasards nos sièges se sont trouvés voisins de ceux de Maurice Beaudry & de Marc Jarry. Pierre en a perdu l'air. Sur le moment, j'ai fait bonne contenance, mais à la maison sa présence à mes côtés m'a paru soudainement si risible, si tellement vide de possibilités... C'en est fait de ma retraite: Maurice téléphonera cette semaine & je le verrai.



Entrée dans son agenda:

Apr 14 Mar. Conférence Choquette; réception Mme Baskin; cercle Noëliste



Entrée dans son album:

Billet de faveur :
Salle Saint-Sulpice
« Variations sur Alfred DesRochers » nouveau poète Canadien
CAUSERIE de M. Robert Choquette sous les auspices du Cercle Musical
Le Mardi, 14 avril 1931 à 8.30 p. m. précises
Billet
.50 sous

Article de journal non transcrit sur la Causerie de Robert Choquette

Entrées dans son agenda:

Apr 15 Mer. Yvette
Apr 16 Jeu. Maurice



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 16 avril

Après-midi avec Maurice... Je ne l'aime plus ou si peu... mais pourquoi ne puis-je pas l'écarter à jamais?



Entrées dans son agenda:

Apr 17 Ven. Arrivée de Marcelle
Apr 18 Sam. Soirée Yvette; fin de soirée chez Gérard; ciné avec Pierre; souper au Cercle
Apr 19 Dim. Diner chez Paulette; Yvette
Apr 20 Lun. Départ de Marcelle



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 20 avril

Neilson s'est mêlé de devenir sentimental: il fallait que ça le prenne, naturellement. Il tombait mal, après tous ces jours d'excitation...



Entrées dans son agenda:

Apr 21 Mar. Après-midi avec Jean L.
Apr 22 Mer. Soirée avec Neilson (lundi précédent); bridge Marie Derome pour la fiancée de Roger Simone Alais; Pierre refusé



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 22 avril

Pierre refusé. Je suis littéralement écrasé par l'ennui, un ennui morbide, sans raison véritable, qui me fait peur...



Entrée dans son agenda:

Apr 23 Jeu. Mort de Mme Payette, grd-mère de Robert Choquette; après midi Pierre refusé



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 23 avril -

Mort de la grand'mère de Robert. Je suis allée à la maison & je l'ai vu. De l'avoir devant mes yeux, le coeur chaviré & les yeux rougis dans l'état où je me trouvais moi-même, m'a bouleversée.



Entrée dans son agenda:

Apr 24 Ven. Soirée des Auteurs avec Aimée; cinéma de Paris avec Roger à 11 hrs



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 24 avril -

Soirée des auteurs. J'ai tout-à-coup aperçu Roger - il est venu s'asseoir à mes côtés - Après le concert, j'ai planté là Aimée & nous sommes allés à une première au cinéma de Paris - Encore une émotion! Sa fiancée à peine partie, nous revoilà ensemble: que va-t-il arriver?



Entrées dans son agenda:

Apr 25 Sam. Thé par Mme Baskin pour Jeannette Meunier; soirée avec Jean Loranger
Apr 26 Dim. Visite funéraire à Mme Payette; soirée avec Robert...
Apr 27 Lun. Mariage de Jeannette Meunier Biéber; funérailles de Mme Payette; diner avec Cyr; souper & soirée avec Robert



Entrées dans son journal de couverture brune:

Le 26 avril -

Visite à Robert - son père venait d'arriver. Il nous a lu une partie de ses oeuvres - J'en suis devenue énervée, grisée, je crois. Je ne voulais plus partir - il le fallait pourtant... et là, il m'a donné sur les lèvres un baiser si doux, si doux, que je ne sais si je l'ai reçu ou si je l'ai rêvé... Oui décidément, c'est un gentilhomme....

Le 27 avril -

Journée chez les Choquette - là dernière celle-là - Après les funérailles, correspondance de sympathies... Ah! quelle maison de passionnés: on ne peut rencontrer l'un ou l'autre sans qu'il nous prenne par la taille.



Entrée dans son agenda:

Apr 28 Mar. Maurice



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 28 avril

Maurice - on dirait qu'il devine chacune de mes désarrois...



Entrées dans son agenda:

Apr 29 Mer. Cercle des Noëlistes
Apr 30 Jeu. «Les bleus de l'amour» avec Cyr en l'honneur des fiançailles de Mimi & Charles Taschereau
May 2 Sam. Répétition de Roméo & Juliette avec Roger; soirée à l'app. de P. Fontaine; déjeuner & après-midi avec Mme Baskin



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 2 mai

Soirée avec Roger chez Roger Fontaine. Il n'a pas vu la différence entre l'atmosphère de Ste Adèle & celle de Montréal. Je le croyais plus délicat, plus psychologue... L'amitié que j'édifiais pour lui avec tant de joie & aussi d'espoir, s'est écroulée...



Entrées dans son agenda:

May 3 Dim. Après-midi & souper avec Pierre
May 4 Lun. Départ pour les Éboulements; concert Roy-Vilandré refusé
May 5 Mar. Visite de la place
May 6 Mer. Arrivée à Québec; diner chez Mad. Boyer; thé avec Marg. Fortier; bridge chez Claire Tellier-Fortier
May 7 Jeu. Retour à Montréal; Roméo & Juliette avec Cyr
May 8 Ven. Visite à Ste Darie
May 9 Sam. Jean L. refusé; Maurice refusé; Neilson refusé
May 10 Dim. souper & soirée avec Pierre; Cyr refusé



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 10 mai -

Souper & soirée avec Pierre - j'ai trouvé bon qu'un homme me traite avec douceur, avec respect.



Entrées dans son agenda:

May 12 Mar. Thé pour Germaine Bruchési chez Mme Émile Bruchési; soirée chez Mme Champagne
May 13 Mer. Cercle des Noëlistes; déjeuner avec Neilson
May 14 Jeu. Bridge pour Germaine Bruchési chez Germaine Morin (refusé); thé à Laval avec Royal, Aliette, Claude Champagne
May 15 Ven. Soirée avec Pierre
May 16 Sam. Départ pour Ottawa avec Jean Casgrain & Roger Brossard



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 16 mai -

Malgré la pluie nous sommes partis pour Ottawa Jean Casgrain, Roger Brossard & moi pour y passer la fin de semaine. Cela avait un bel air d'aventure que j'en avais le coeur tout ému... C'aurait pu être charmant si nos rapports avaient été mieux définis, ou plutôt empreints de plus de romance délicate. Tels que, ressaisis que nous sommes par le bon sens & notre dignité, nous étions séparés d'esprit et comme nos coeurs n'ont jamais battu à l'unisson! Avec Roger, je n'ai eu de plaisir qu'après que ayons eu pris une couple de verres de vin, cela aide à rire évidemment! À Ottawa, j'ai retrouvé Roland Paradis qui m'a fait quelques façons & m'a promenée dans sa voiture neuve. Roger a-t-il été vexé? Il a saisi le prétexte pour ne plus cesser de me répéter comme j'étais «flirt»...

J'étais partie ne songeant à Roger; je suis revenue & le souvenir qui me reste de mon voyage, c'est Jean qui l'a créé. Il m'a laissé l'impression d'être plus respectueux de la femme, plus délicat, plus attentif, plus dévoué - sa rudesse apparente résulte d'un certain amour-propre: ne pas paraître dupe! et aussi peut-être d'une éducation de famille assez spéciale dirait-on. Son attachement à Marcelle m'a paru bien fragile: s'il m'était sympathique, je suis sûre que nous deviendrions de bons amis - pauvre Marcelle! mais il me fait peur!...



Entrées dans son agenda:

May 17 Dim. Ottawa: promenade autour de la ville; retour à Montréal
May 18 Lun. Promenade auto Maurice; concert avec Mme Champagne
May 19 Mar. Thé chez Marie Tellier pour G. Bruchési
May 20 Mer. Soirée avec Germaine (correspondance)
May 21 Jeu. Thé Mont-Royal pr G. Bruchési par Mlle Bélair; déjeuner à Laval (remis)
May 23 Sam. Soirée chez M. Descarries (remise); Pierre
May 24 Dim. Journée Noëliste




Entrée dans son album:

Pamphlet : Programme de la Journée Noëliste, dimanche le 24 mai 1931
[non copié ici]


Entrées dans son journal de couverture brune:

1931 - Le 24 mai - Journée Noëliste -

Vrai, j'avais honte d'être la présidente de jeunes filles aussi charmantes, aussi neuves, d'être la collaboratrice de Marg. Bourgeois, une véritable apôtre! Dire qu'un jour, j'ai rêvé d'une oeuvre comme celle-là pour donner libre cours à mes rêves d'action sociale cachée! Maintenant, mon Dieu! j'y fait presque figure d'une diable dans l'eau bénite!

Et toujours cette personnalité qui m'accompagne! À table, j'avais à mes côtés l'abbé Handfield - nous avons presque flirté ensemble: triste personnalité, en vérité! Quand donc l'une de mes actions sera-t-elle entièrement bonne?

Le 25 mai -

Après-midi avec Germaine Desjardins, ma secrétaire noëliste qui s'est prise d'affection pour moi. Âme pure - romanesque petite fille cultivée d'une famille aisée. Comme il est agréable d'être aimée dans ces conditions! Cela me donne le goût, de la voir si jeune & naïve, de la soutenir & de la guider - Mais il faudrait d'abord être bien sûre que moi-même je puisse me tenir droite & ferme! - J'ai savouré avec délices le luxe dont cet après-midi fut entouré: nos jolies toilettes, l'auto Packard, la limousine, le thé chez Eaton dans le salon nouveau, style moderne - Et pourtant, j'ai déjà été convaincue que je pourrais vivre heureuse dans la médiocritée...



Entrées dans son agenda:

May 26 Mar. Après-midi avec G. Desjardins
May 27 Mer. Soirée en l'honneur de l'anniversaire de M. Claude Champagne



Entrée dans son journal de couverture brune:

1931 - Le 27 mai -

Soirée chez les Champagne. Pour faire suite à mes réflexions du 24, M. Ch. à un moment où nous n'étions que tous deux dans la pièce, m'a prise par la taille & m'a embrassée sur la joue... Je commence à croire que les hommes sentent ce qu'une femme agréera, ce qui est susceptible de la blesser ou de l'étonner... Moi, mon étonnement m'a fait rougir & sourire simultanément, ce qui n'était pas tout-à-fait un désaveu...



Entrées dans son agenda:

May 28 Jeu. Arrivée de Marcelle Paradis
May 29 Thé chez Mad. Cinq-Mars



Entrée dans son album:

Livre des Chroniques Cercle Noëliste de Montréal St-Viateur
[manuscrit autographe de Jeanne, datée du 29 mai 1931, non copié ici]


Entrées dans son agenda:

May 31 Dim. Marche avec Marcelle; rencontre de Roger; promenade avec lui; soirée avec Pierre
Jun 1 Lun. Départ de Pierre pr Boston (il me prête son auto); promenade avec Marcelle en auto
Jun 2 Mar. Soirée cehz Yvette pr Germaine Gérard, suivie d'une promenade en auto avec Roger & Louis
Jun 3 Mer. Soirée de Camille Bernard pour les petits; promenade avec Marcelle, Alice, Camille, Yvette
Jun 4 Jeu. Déjeuner à Laval par Marie Handfield avec Mme Baskin, Alice, Camille, Marcelle...
Jun 5 Ven. Souper avec Cyr à Laval
Jun 6 Sam. Soirée avec Pierre
Jun 7 Dim. Soirée avec Pierre: Death takes a holiday
Jun 9 Mar. Soirée en l'honneur de Germaine & de Gérard, suivie d'une promenade en auto avec Roger, Cyr, Robert Choquette, Mme Baskin, Marcelle & moi



Entrée dans son Leger Full-scap:

Le 9 juin 1931, en l'honneur de Germaine Bruchési et de Gérard Plamondon à l'occasion de leur prochain mariage:

Gérard Germaine
Cyr Aimée
Roma Amyot Yvette
Jean Nolin Marcelle Paradis
Duquette Nolin Camille Bernard
Robert Choquette Mme Charles Baskin
Jean Casgrain Alice Nolin
Roger Brossard.
Roméo Laurendeau.

La réception est suivie d'une promenade en auto avec Roger, Cyr, Robert, Mme Baskin, Marcelle & moi



Entrées dans son agenda:

Jun 10 Mer. Après-midi avec Germaine Desjardins; soirée avec Pierre
Jun 12 Mariage de Germaine Bruchési & Gérard Plamondon; adieu au bâteau; souper à l'Edimbourg & promenade en auto avec Jean & Roger
Jun 14 Dim. Marche dans la montagne avec Roger & Marcelle; départ de Marcelle



Entrées dans son journal de couverture brune:

Du 28 mai au 14 juin - Séjour de Marcelle chez nous -

Extrêmement pénible - trop rapproché du précédent. Dans l'espèce de désarroi moral où je me trouvais, je n'avais pas la force d'une présence continuelle à mes côtés - surtout celle d'une amie qui veut savoir & comprendre et qui sachant & comprenant, perd elle-même l'équilibre...

Pour comble, je l'ai sentie soudainement injuste pour Pierre. Je ne pouvais pas croire à la sincérité de ses propos & la persistance de ce jeu classiquement puérile m'agaçait... Et puis ce qu'on a aimé, pourquoi essayer de le démolir, de l'abaisser? Cela me semblait tellement petit cette manifestation détournée & tardive de jalousie que du coup j'en suis presque devenue agressive... empatiente du moins... Et pour éviter des paroles amères, j'ai pris soin d'écarter tout tête-à-tête. Je n'ai jamais autant fait de mondanités que pendant cette période. Pierre, m'ayant prêté son auto, sa belle Auburn convertible, la chose devenait d'autant plus explicable que la température était merveilleuse. Un soir, promenade avec Roger & Louis - d'où béguin de Marcelle pour ce dernier - Un autre soir, promenade avec Mme Baskin, Roger, Robert Choquette: emballement de Marcelle pour le poète! autant de distractions dont je me réjouissais pour elle! J'allais oublier le déjeuner à Laval donné par Marie Handfield... Ainsi mon nouveau cercle d'amies a défilé devant ses yeux... pauvre Marcelle!!... Au mariage de Gérard & de Germaine Bruchési, nous avons eu du plaisir. Là, nous nous tenions presque par la main... peut-être parce que toutes deux, étant fort bien mises et ayant lu dans les yeux de nos cavaliers leurs compliments flatteurs, avions-nous décider d'en profiter. Quoiqu'il en soit, nous nous sommes attachées à leurs pas, à Roger & à Jean et après avoir dit adieu à nos amis - le charmant petit couple qu'ils faisaient - nous leur avons arraché une invitation pour souper, précédée d'un cocktail & suivie d'une promenade en auto. Roger, je ne l'aurai jamais tant vu; six fois en quinze jours. Il semble toujours avoir tant de plaisir avec moi que je puis difficilement croire à de l'indifférence. Le fait est qu'il prolonge autant que possible chacune de nos rencontres... oui, mais il ne les provoque pas!...



Entrée dans son agenda:

Jun 15 Lun. Diner avec Pierre; promenade avec Jean L.



Entrée dans son journal de couverture brune:

1931 - Le 15 juin

Encore Maurice! Sous quel prétexte était-il à la maison - je ne sais plus! Pas sur mon invitation, certes... mais puisque cela revient au même! Comme c'est difficile de briser une habitude! Il m'est arrivé avec le projet d'aller passer l'été à Boston, à étudier - toujours le même! En vérité ce qui est fait, est bien fait. Je n'aurais pas pu endurer sans impatiences dangereuses ses velléités de bien faire... non, mais les autres, les énergiques m'exaspèrent tout autant, sans me donner le plaisir que me procure la seule présence de Maurice!



Entrées dans son agenda:

Jun 16 Mar. Promenade en auto avec Maurice
Jun 17 Mer. Mariage Beaudin - Beaudry
Jun 18 Jeu. Mariage Perrault - Panet-Raymond; danse à Laval-sur-le-Lac avec Cyr
Jun 19 Ven. Petite promenade avec Pierre
Jun 20 Sam. Mariage Cordeau - Leroux; cinéma: C Million avec Mlle Pilon & M. Bannon



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 20 juin

Étrange chose! il est un jeune homme dans la ville qui ne rêve que de moi sans me connaître! Soirée avec le dit jeune homme: Bannon - un gros & grand irlandais, blond roux... pas mon type d'idéal, en vérité!

Rencontre par l'entremise de Mlle Pilon.



Entrées dans son agenda:

Jun 21 Dim. Promenade à Coatecook avec Pierre chez Maurice & Marcelle Gérin; cocktail chez M. Paul Vaillancourt avec Cyr
Jun 23 Mar. Philippe Mount refusé pr promenade
Jun 24 Mer. petite visite de Neilson
Jun 25 Jeu. Promenade en auto avec Louis Loranger
Jun 26 Ven. Courses; Yvette; souper avec Roger Brossard chez Kraussmann; préparatifs pour le départ
Jun 27 Sam. Départ de Montréal pour les Éboulements avec Pierre; diner à Québec à l'Habitant; visite de l'Empress of Britain; départ de papa pour l'Europe
Jun 28 Dim. journée avec P., les Gérin & Aimée à lire, à se promener
Jun 29 Lun. Départ des Gérin; marches avec Pierre
Jun 30 Mar. Départ de Pierre
Jul 1 Mer. arrivée d'Alice Nolin
Jul 2 Jeu. Robert Mckay & Aimée



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 2 juillet -

Les Éboulements sont un pays merveilleux! La maison que nous habitons avec son site princier, le beau & grand terrain qui l'entoure ne sont pas étrangers à mon enthousiasme! Maman n'étant pas encore arrivée, j'ai joui de ce magnifique domaine comme de ma propriété: impression nouvelle, extrêmement agréable! Les gens qui ont construit & habité cette maison sont des gens raffinés, on n'en peut douter, en voyant le soin apporté dans toutes sortes de détails, le soin & le goût; et la largesse de grands seigneurs avec laquelle ils nous laissent l'usage de tout ce qui peut augmenter l'agrément de notre séjour, m'est aussi très sensible. Nous avons jusqu'à un ouvrier attaché à l'entretien de la maison & de ses dépendances... Quels pauvres êtres de luxe, nous sommes!... La nature? C'est le Nord, avec ses infinies variétés, mais plus riche, mais plus plein, si je puis dire, dans sa végétation! Les montagnes, hautes, escarpées jusqu'à l'inaccessible se teintent de ces chaudes nuances que seul peut donner le voisinage immédiat de l'eau. À leur pied, le fleuve, élargi d'un côté seulement pour éviter sans doute la monotonie écrasante de l'immensité. De l'autre, l'île aux Coudres! Le tout est combiné pour produire un spectacle de rêve.



Entrées dans son agenda:

Jul 3 Sam. Alice Nolin & les artistes à la maison
Jul 11 Sam. Soirée avec Routhier, Lemieux, Archer et les artistes
Jul 12 Dim. Même groupe que la veille & tous les jeunes en plus: grd party
Jul 13 Lun. Excursion en bâteau autour de l'île; arrivée de maman, de Jean: avocat & de M. Champagne
Jul 16 Jeu. Promenade avec M. Champagne jusqu'au tunnel
Jul 17 Ven. Bain; arrivée de Maurice Beaudry; arrivée de Gérard Gosselin
Jul 18 Sam. Bain; arrivée d'Henri, Jacques Désy, Jean Provost; soirée avec Alice Nolin, Aimée, Gérard Gosselin Duquette
Jul 19 Dim. Promenade en auto à la baie St Paul avec Gérard Gosselin; accident de Jean




Entrée dans son album:

Article de journal :
Avocat de Montréal gravement blessé
(Du correspondant de la PRESSE) (1931)
Québec, 20 – M. Jean Beaulieu, avocat de Montréal, a été victime d’un grave accident hier après-midi à un mille et quart du village des Eboulements. Son auto est tombé en bas d’un remblai, et il est resté pris sous la voiture. Des passants l’ont ramassé sans connaissance et l’on conduit à la maison du Dr Pierre-Paul Bouchard, aux Eboulements, qui a pansé les blessures.

M. Beaulieu, reçu avocat il y a quelques jours seulement, passe ses vacances aux Eboulements, avec sa mère et ses soeurs. Il est le fils de M. L.-E. Beaulieu, du bureau légal Beaulieu, Gouin, Mercier et Tellier, de Montréal. Son père est en ce moment à Londres où il a plaidé devant le conseil privé, ces jours-ci.




Entrées dans son journal de couverture brune:

1931 - Le 19 juillet

Dimanche merveilleux de lumière & de chaleur - Nous sentions autour de nous une atmosphère de bonheur, celui de nous retrouver après plusieurs semaines de séparation dans le joli cadre que j'ai décrit, avec la certitude de l'admission de Jean au Barreau & de la victoire récente de papa au Conseil Privé (cause Rolland); nos coeurs libérés de tant d'inquiétudes qui les avaient oppressés s'épanouissaient d'aise au milieu de présences amies: Gérard Gosselin, Jacques Déry, Jean Prévost, Claude Champagne, Maurice Beaudry, Aimée Cusson, Lorraine Fasker[?], Suzon Morin, Caro Sénécal... c'était vraiment un jour trop beau! Soudain, brutal, le cauchemar ou plutôt la réalité tant la vie en ce dimanche semblait tenir du rêve. L'accident!! Comme pour nous rappeler la brièveté de nos joies, la rançon de tous nos humains plaisirs! J'en suis restée tellement saisie que le lendemain, en route pour Montréal et les 15 premiers jours à l'Hôtel-Dieu, en compagnie de Jean, j'allais, je venais épiant ses moindres désirs, mais je ne parvenais pas à concevoir d'autre pensée que celle-là...

Ce sera la première fois que maman ne sera pas au chevet de ses enfants... et pourtant je n'ai eu qu'à élever légèrement la voix pour l'en persuader... J'ai senti chez elle de la révolte contre ce nouveau coup du destin, ce coup qui lui arrivait encore par l'entremise de Jean qui déjà lui avait causé tant d'alarmes... Cette révolte, surtout le fait de son état physique, je m'en suis autorisée pour prendre sa place, sachant qu'il n'y avait pas de danger immédiat, et que le Dr Lebel allait le prendre sous sa garde...

Cette décision prise, j'ai eu un sursaut en attendant M. Champagne déclarer qu'il m'accompagnerait. Je lui en ai d'abord voulu comme d'un surcroit de précaution dont maman allait s'alarmer. Mais sur le train il a su se rendre si précieux que j'ai pu laisser mes nerfs se détendre. Et quelle détente! Après bien des péripéties, Jean s'était enfin assoupi, voilà-t-il pas que nous nous mettons à causer du lointain passé... où j'allais leur rendre visite à lui & à Jeanne, au 5 rue Nicolas Flanelle... Ah! l'étrange chose de penser que pendant de longs mois j'ai pu être l'objet de ses rêves les plus jolis et que ni là, ni ici, rien ne l'ait trahi! Pourquoi aujourd'hui trahissait-il son secret? Pour s'en débarasser, m'a-t-il dit,... étrange procédé! Procédé plus étrange encore fut le mien en acceptant son hospitalité: «pour un soir», pensais-je... mais je suis restée plus de 15 jours! Après avoir entendu tout le jour des doléances, après avoir sans ménager ma fatigue satisfait aux caprices sans cesse renouvelés de mon frère, je m'y sentais vraiment bien; le soir, j'étais bien aise de causer avec des gens normaux & gais qui semblaient m'aimer; parfois j'avais des sursauts de délicatesse, alors Jeanne Ch. se fâchait presque & ne voulait pas du tout consentir à me laisser partir; son mari, disait-elle, était transformé depuis son séjour là-bas & le mien chez elle: alors, je me laissais faire trop lasse pour une longue résistance...



Entrées dans son agenda:

Jul 20 Lun. Départ pour Montréal avec Jean & M. Champagne; Hôtel-Dieu; installation chez les Champagne
Jul 21 Mar. Hôpital
Jul 22 Mer. Hôpital
Jul 23 Jeu. Hôpital
Jul 24 Ven. Hôpital
Jul 25 Sam. Hôpital
Jul 26 Messe; hôpital dans l'après-midi
Jul 27 Lun. Hôpital
Jul 28 Mar. Hôpital
Jul 29 Mer. Hôpital
Jul 30 Jeu. Hôpital; visite à Robert; souper avec lui; panne d'auto
Jul 31 Ven. Hôpital; diner avec Dr Lebel; souper avec Roger chez lui; soirée avec Roger chez nous



Entrée dans son journal de couverture brune:

Le 31 juillet

Aperçevant Robert Choquette sur le coin de sa galerie, je suis arrêtée pour lui dire bonsoir - nous avons soupé ensemble chez Murray's... il allait la rejoindre, j'ai vu son télégramme: ah! comme les hommes sont étranges!

1931 - Le 31 juillet -

Quelle atmosphère terrible! D'un côté l'hôpital & toutes ses misères - de l'autre, le Dr Badeaux. Cl. C. Robert & maintenant Roger Brossard - Nous avons soupé chez [?]... Quel homme désappointant! À voir son beau front & ses yeux intelligents, on lui prête volontiers de la grandeur, de la générosité: ce n'est que beaucoup de vanité & une peur maladive du ridicule!... Ah! mon emballement est bien fini: nous nous reverrons peut-être: mais il me payera mon désenchantement d'aujourd'hui!



Entrées dans son agenda:

Aug 1 Sam. Hôpital
Aug 2 Dim. Messe; Jean à diner & souper chez les Champagne
Aug 3 Lun. Hôpital; arrivée de Jean & Berthe Bruchési avec Roger; soirée avec Roger au Cercle
Aug 4 Mar. Hôpital; souper avec Roger au Samovar
Aug 5 Mer. Hôpital; petite visite à Robert; souper chez les Champagne; promenade en auto avec eux; arrivée de Marcelle Paradis; installation à la maison; Robert & Roger refusés pour souper



Entrée dans son journal marron:

5 août 1931 Petite visite à Robert - il arrive de chez elle, je le sais & je ne résiste pas à ses enlacements félins!! Quelle aberration! Je suis flattée d'être admise dans son intimité, cette intimité dont je suis si curieuse, et de lui en arracher une petite part, à elle, qui est mariée, mais véritablement extraordinaire. Et puis quand il se sent maître de la situation, il a de tels yeux brillants & un tel sourire que pour ces yeux & ce sourire!! avec cela une étrange voix saccadée, exprimant avec une lucidité surprenante nos instincts de jeunes bêtes en jeu... rien de comparable aux sursauts blessants de Roger! ... Ah! ce thé que nous lui avons servi (chez lui) Marcelle & moi! Je me suis sentie littéralement affolée quand je l'ai vu, laissant Marcelle sur la galerie, venir me retrouver dans la chambre d'Irène, puis dans la cuisine! Depuis trois jours qu'il avait travailler sans presque manger ni dormir, il ne se possédais plus... il avait besoin d'une détente... & j'étais là!! Et sachant tout cela, je ne parvenais pas à m'en formaliser...



Entrées dans son agenda:

Aug 6 Jeu. Hôpital; retour à la maison de Jean; thé chez Robert Choquette avec Marcelle; soirée avec Pierre
Aug 7 Ven. Hôpital; courses avec Pierre; diner avec le Dr Lebel & Jean chez Stien
Aug 8 Sam. Hôpital avec Jean; courses; départ en bâteau pour les Éboulements via Québec, avec Pierre, Jean, les Champagne



Entrée dans son journal marron:

8 août 1931 Sam. Nous quittons enfin Montréal pour les Éboulements Jean & moi - Pierre B. & les Champagne nous accompagnent - Je ne suis pas fâchée que Jean ait d'autres compagnons de voyage: ses doléances seront moins impératives... Pourtant je ne pourrai pas tout-à-fait me désintéresser de lui, d'ici un bon moment, je crains!

Comme Pierre ne semble pas se mettre au diapason des gens, il faut dire que ce soir les Ch. sont bien bruyants!! Et puis pourquoi ne leur a-t-il pas offert le lit libre de sa cabine? Qu'est-ce donc qui lui manque? Pourtant je le sais généreux, alors? ... Au fait sa générosité est-elle spontanée? N'essaye-t-il pas d'abord d'éviter la chose ennuyeuse et ne le pouvant pas, ne fait-il pas plutôt contre mauvaise fortune bon visage? Peut-être est-ce là ce qui ne me fait pas apprécier ses services... Quand même, c'est quelque chose de savoir que des impatiences ne sont pas à redouter, surtout dans le commerce avec des gens nerveux & profiteurs comme ceux dont ma famille est composée.

Départ de Pierre - ce matin en allant déjeuner seule dans la rue, j'ai éprouvé un drôle de petit serrement au coeur... Se sentir aimée est mieux que rien...



Entrées dans son agenda:

Aug 9 Dim. Messe à Québec; arrivée aux Éboulements pr diner; déballage; courte visite en bas avec Jean & maman; Alice Nolin & Yvette
Aug 10 Lun. badmington; ping-pong; visite de Louis Bruchési; soirée avec Pierre
Aug 11 Mar. promenade à la Source sulfureuse avec Pierre; lecture; courses; visite à Lady Forget à St Irénée; soirée avec Pierre



Entrée dans son journal marron:

Le 11 août 1931 - Journée extraordinairement audacieuse - Je n'en revenais pas de nous voir, moi & surtout Pierre vanter nos familles & leurs relations pour enlever à Lady Forget l'impression que nous étions des intrus - Nous avons si bien fait que nous avons visité sa maison À St-Irénée puis pris le thé sur l'invitation des ses enfants...

Louis Bruchési - le dernier flirt de Marcelle Paradis - Manque de naturel - phrases flatteuses toutes faites, en série... & le don de rappeler aux gens l'étiquette & le savoir-vivre avec un manque de tact formidable. Parle trop de sa courtoisie envers la femme - courtoisie, du reste, qui manque d'empressement & d'intuition - Homme à principes solides bon coeur - nature affectueuse - mais sans beaucoup de culture, de fini - J'aimerais vraiment le voir agir avec ses amis - trop de choses dans nos natures s'opposent pour que je le puisse juger avec impartialité...



Entrées dans son agenda:

Aug 12 Mer. Départ de Pierre; Louis B.
Aug 13 Jeu. Louis B.
Aug 14 Ven. Louis B.
Aug 15 Sam. Louis B.
Aug 16 Dim. Louis
Aug 17 Lun. Bridge à la maison; diner chez Audrey Lewis avec Louis



Entrée dans son journal marron:

17 août 1931 Lundi - Souper chez Audrey Saunders Lewis - Pauvres Américains qui ne trouvent de plaisir qu'à s'échanger femmes & maris - Je l'écoutais me raconter leurs parties, et je regardais son joli sourire l'expression intelligente de ses yeux que le battement alangui des paupières rend en même temps charmante. Elle n'est pas vulgaire pourtant, mais sans doute suit-elle le courant...



Entrées dans son agenda:

Aug 18 Mar. Visite de Louis
Aug 19 Mer. Départ de Louis



Entrée dans son journal marron:

19 août 1931 Madame Champagne aurait-elle deviné quelque chose de la passion platonique de son mari? Son humeur, à Montréal si charmante, est soudain devenue agressive, pas à mon égard, mais à l'égard de son mari. Il n'a plus l'ombre de liberté, il doit lui rendre compte de ses moindres allées & venues & boude véritablement pour une promenade avec maman à laquelle il ne m'invite pas. Et lui, quelle tête pitoyable il fait! - un pauvre chien battu, affolé n'aurait pas plus triste mine! Pour le distraire, pour lui offrir une détente, je lui ai proposé sur l'invitation de Marg. Charlebois de venir avec nous à La Malbaie - il en profiterait pour voir un ami etc... Eh! bien, Mme C. a carrément refusé, allégant qu'elle aussi voulait voir La Malbaie! Je n'en revenais pas de surprise - si ce n'est pas la jalousie qui l'inspire, qu'est-ce? Ah! le revers de ces femmes dévouées, qui semblent ne pouvoir faire autre chose que se dévouer! quelle férocité, parfois! Quelle sottise aussi de vivre côte à côte pendant des semaines avec des gens qu'on admire! Lui, je sais qu'il peut être charmant, mais il faut lui faire confiance - Elle est dévouée vraiment, mais pour lui faire plaisir il faut la plaindre - il faut surtout lui dire comme son mari ne la seconde pas dans ses efforts d'économie, d'éducation - alors, elle fait des merveilles, tout en faisant sentir à Claude tous ses soucis de femme de maison. Cela est presque devenu une bocade - alors mon pauvre Claude voyant sa maladresse en tout s'efface, se retire davantage: l'autre s'aigrit [?] un peu plus chaque jour & certain matin, ma Jeanne au comble de l'exaspération ne se lèvera pas, pour le forcer à garder les enfants pour lui faire sentir qu'il n'est pas libre, qu'il est à sa merci! À sa merci, je crois bien qu'il l'est! Ah! que les femmes peuvent être mesquines! Elles en veulent jusqu'aux joies intellectuelles ne leur mari!



Entrées dans son agenda:

Aug 20 Jeu. Promenade en bâteau autour de l'Île aux Coudres & en charette sur l'île avec tout le «Plateau» - Émile Leg. étant des nôtres
Aug 21 Ven. Départ d'Émile Leg.; promenade à pied «la chute du seigneur»
Aug 22 Sam. jeux; feu sur la grève
Aug 23 Badmington; jeux de société
Aug 24 Lun. Promenade à la Malbaie avec Marg. Charlebois, Hélène Linch, Aimée & M. Poitras
Aug 27 Jeu. Grande promenade à la Tourelle; bain; lunch; Dolce, Audrey, Paul Lemieux, Yvette Chauveau, etc.
Aug 29 Sam Visite de Pierre; (arrivée d'Irène, de Françoise, Henri & Roll.); après-midi & soirée à lire & causer: il pleut!



Entrée dans son journal marron:

29 août 1931 Samedi - Pierre est venu pour la fin de semaine - Il a plu tout le temps - et comme il était monté en motocyclette & qu'Henri & Rolland avaient eu la bonne idée d'amener Irène & Françoise, nous avons dû nous confiner dans la maison avec la foule! Exaspération!



Entrée dans son agenda:

Aug 30 Dim. Promenade à la 1ère, 2e & 3e chute avec Pierre; le soir, marche



Entrée dans son journal marron:

30 août 1931 Promenade à la 1ere & 2e chute: je me suis sentie l'âme en détresse pour ne pas avoir à mes côtés l'être adoré dont la seule présence me les ferait voir plus belles d'une beauté qui me rendrait meilleure au lieu de m'aigrir -



Entrées dans son agenda:

Aug 31 Lun. Départ de Pierre & des Champagne; arrivée de papa d'Europe
Sept 1 Mar. Marche avec Irène & Françoise St Pierre
Sept 3 Jeu. Danse au Manoir Richelieu avec Dolce, Audrey, Aimée, Jean & moi
Sept 5 Sam. Diner au Manoir à la Malbaie Gilberte, Audrey, Charles de Boucherville, René Painchaud et moi; rencontre de Marc Jarry & Maurice Désy; danse



Entrée dans son journal marron:

Le 5 septembre - Diner au Manoir avec Audrey, Gilberte, René Painchaud, Charles de Boucherville - Nous y avons rencontré Marc jarry - c'est fou, Marc m'hypnotise - tellement chic, tellement digne et bon à la fois - En blond (sauf le chic) le portrait de Pierre - pourquoi alors est-ce Marc qui m'attire - Il me semble que pour lui je ferais des merveilles - est-ce sa jeunesse qui m'impressionne? Sa jeunesse, peut-être - ce ne sera pas la 1ère fois que j'aurai fait cette constatation - Dire qu'autrefois je me faisais gloire des gens dont les débuts mondains étaient déjà éloignés! ... René Painchaud, j'aurais eu pour lui un béguin si nous avions eu plus de jours à nous - il faut dire qu'un béguin doit être partagé - or René Painchaud est déjà d'une autre génération! Ma foi! encore un peu de temps & je deviendrai ridicule si ce goût pour les jeunes va s'augmentant!



Entrées dans son agenda:

Sept 6 Dim. Charles, René & Audrey couchent; déjeuner, diner & après-midi tous ensemble
Sept 10 (Mariage de Gilberte Christin) souper chez Audrey



Entrée dans son journal marron:

Le 10 septembre - Gilberte Christin épouse aujourd'hui le comte Galliot de Cardaillac - un homme de 40 ans sans le sou ou à peu près - Je ne serais pas la seule à me raisonner - !! Elle, paraît-il, voulait se marier depuis toujours pour sortir de chez son grand-père - encore plus depuis le départ de Pauline! La première demande, elle l'a acceptée - et un comte, c'est impressionnant!

Comme l'on peut être stupide! Ou plutôt, qui a mangé son pain noir se contente bien de galette... c'est là probablement mon malheur... Et elle sera heureuse, en tout cas pas moins que les autres... Ah! misère de misère humaine!




Entrée dans son album:

Photo avec légende :
Septembre 1931
La comtesse de Cardaillac (Mlle Gilberte Christin), fille de M. et Mme Adolphe Christin et petite-fille du juge Eugène Lafontaine, dont le mariage a été célébré récemment.



Entrées dans son agenda:

Sept 13 Dim. Diner chez Audrey
Sept 18 Ven. Départ de Gilberte



Entrée dans son journal marron:

Le 19 septembre - À défaut d'autre chose, l'on se contente même de pain noir - Il pleut, il fait froid, il n'y a plus personne, je ne reçois même pas de courier - je me laisse faire la cour par W. Boudreault... & je m'en trouve bien - cour discrète, mais réelle...



Entrées dans son agenda:

Sept 20 Dim. Visite aux Boudreault
Sept 21 Lun. Pique-nique avec Audrey refusé
Sept 22 Mar. Souper avec les Boudreault; visites d'adieux
Sept 23 Mer. Emballage; soirée avec les Boudreault
Sept 24 Jeu. Départ des Éboulements



Entrée dans son journal marron:

Le 24 septembre - Je quitte les Éboulements - mon été a été manqué - J'avais en main trop de perspectives merveilleuses! - Même ce mois à Montréal, je l'ai gâché - Roger, je n'oserai plus le regarder en face - Robert, Madame Baskin va le couver plus que jamais - Jean Casgrain, s'il était venu, je m'en serais fait un flirt... Pierre - je n'ai pas le choix - il ne reste que lui! Et d'ailleurs, a-t-on jamais le choix - non, grands dieux! Marcelle - elle n'est pas dupe, elle sait bien que si je l'avais voulu, les choses se seraient arrangées pour qu'elle vienne... mais je n'en voulais pas - je ne veux de personne du reste - je n'ai au fond de moi qu'une immense fatigue, qu'une profonde indifférence.



Entrée dans son agenda:

Sept 26 Arrivée de Marcelle; La Manécanterie avec Pierre



Entrée dans son journal marron:

Le 26 septembre - La Manécanterie avec Pierre - Par suite de différents petits contretemps, impatiences, nervosité... oh! pourquoi ne se lasse-t-il pas? Pourquoi ne s'impatiente-t-il pas, lui aussi, ne me sert-il pas la monnaie que je lui sers?



Entrées dans son agenda:

Sept 27 Dim. Visite à Mme Champagne; soirée avec Marcelle
Sept 28 Lun. Travail



Entrée dans son journal marron:

Le 27-28 septembre - Visite de Marcelle - j'ai fait mon possible pour être gentille - pourquoi dois-je faire un effort pour être gentille? et au dernier moment, voilà-t-il pas que pour un rien je me suis montée... Je n'ai guère plus que des scènes désobligeantes à enregistrer à mon compte pour mes amis - Joli avenir -



Entrées dans son agenda:

Sept 29 Mar. Fête de maman; marche avec G. Desjardins
Sept 30 Mer. Travail; Maurice refusé
Oct 1 Jeu. Travail; Visite à Yvette
Oct 2 Ven. Cercle Noëliste; Le Stella avec Jean Casgrain



Entrée dans son Ledger Full-Scap:

2 octobre 1931

Balthazard, comédie de Léopold Marchand, au théâtre Stella, avec Jean Casgrain



Entrée dans son journal marron:

Le 2 octobre 1931 - Cercle Noëliste - j'ai travaillé toute la semaine à son organisation - et aujourd'hui en voyant l'enthousiasme qui a répondu à mon zèle, j'ai éprouvé une joie véritable, une joie pure - il y avait si longtemps que j'en avais été sevie [?] Ah! si je pouvais trouver un dérivatif à mon énergie , à mon besoin d'action, d'initiative! Mais comment m'attacher à une oeuvre religieuse quand le coeur est païen?

Le soir - Théâtre Stella avec Jean Casgrain - j'étais heureuse de me trouver en compagnie d'un h. chic & bien vu & jeune: ma parole! je commence à éprouver les impressions d'une débutante: la nature a de ces revenges! J'ai voulu vieillir trop vite & maintenant les années sautées prennent le dessus!...



Entrées dans son agenda:

Oct 3 Sam. Boudreault refusé; Cyr: Théâtre des Arts



Entrée dans son journal marron:

Le 3 octobre 1931 - Dimanche - Journée avec Pierre dans le Nord - mêmes impressions que ce jour du 30 août - avec lui, rien ne me paraît vraiment beau, vraiment bon! À tel point que lasse de cette indifférence qui ne veut pas se transformer, je lui ai offert d'en finir de nos relations - Il a presque refusé disant qu'il était prêt à accepter toutes les conséquences possibles d'un mariage sans amour réciproque - «J'ai assez confiance en vous et en moi pour croire que nous ne ferions pas notre malheur à tous deux. Depuis tant d'années que je vous connais, j'ai accumulé une telle réserve d'abnégation que je puis passer par bien des caprices de votre part sans me lasser, une telle force qu'il me semble impossible maintenant d'abandonner la partie.»

Un mariage sans amour, mon Dieu! est-ce possible que je sois acculée à une telle chose!...

L'on me répète qu'une femme s'attache à l'être qui l'aime et avec lequel il vit... elle s'attache, oui - mais n'est-ce pas à condition qu'aucun tentateur ne se présente?

Un mariage sans amour! - Cela me semble tellement terne - mon Dieu! mon Dieu! Surtout après certains rêves qui ne veulent pas s'éteindre.



Entrées dans son agenda:

Oct 4 Dim. Promenade avec Pierre: diner à Ste Agathe; souper chez Scroggie
Oct 5 Lun. Visite à Mme Trudeau
Oct 6 Mar. Promenade avec Jean L.; Neilson refusé
Oct 7 Mer. Maurice refusé
Oct 8 Jeu. Messe chantée par la Manécanterie; les Champagne & Royal à diner; soirée avec Germaine & Gérard Plamondon



Entrée dans son journal marron:

8 octobre - Lettre de Marcelle - un vrai démollissage! Une mise au point comme jamais je n'en ai entendue sur mon compte! Mon esprit critique sans cesse en éveil, mon besoin d'ordre, de perfection, toujours à l'affût d'une défection chez autrui ont tué toute spontanéité, toute générosité, me dit-elle avec raison - Le fait est qu'elle surtout n'a pas été ménagée - elle et P. - les deux êtres qui m'aiment le plus - pourquoi m'étudié-je à leur faire mal, je me le demande! - Si encore je ne m'attaquais qu'à eux - mais ici à la maison, je fais trembler tout le monde -

Résolution d'urgence - pas d'impatience, pas de mouvement d'humeur, de l'indulgence, du calme -



Entrées dans son agenda:

Oct 9 Ven. Abbé Jeanjean avec Cyr; cinéma; après-midi avec Aliette
Oct 10 Sam. Théâtre des Arts avec maman
Oct 11 Dim. Shower pr Mimi Leduc chez S. Décarie St Germain avec Cyr
Oct 12 Lun. Pauline Christin Montpetit



Entrées dans son journal marron:

12 Octobre 1931 - Visite à Pauline Christin - Sa tête qui l'a si bien guidée dans ses relations avec Guido lui sert encore dans l'éducation de son fils - il ne lui montera pas sur le dos: elle l'aime, mais voit clair & prévoit - quelle leçon!

13 octobre - Visite à Germaine et Gérard - celui-ci est bien encore un peu flirt, mais si franc, si gai! Quelque chose en lui m'a rappelé Maurice - était-ce p.c.q. je venais de le rencontrer dans la rue? ... mais oui, par hasard - ma surprise heureuse fut telle que l'apercevant que du coup je me suis sentie jeune, enjouée, endiablée comme aux beaux jours passés, autant d'impressions que je n'ai pas éprouvé depuis longtemps, maintenant que je suis devenue vieille, et ratatinée...



Entrée dans son agenda:

Oct 14 Mer. Mariage Désy - Davidson; visite à Yvette; partie de cartes Soeur Bonneau



Extrait de lettre:

... «Je me demande pourquoi au monde il a fallu que toute cette histoire d'amour et de mariage, qui est en train de devenir si ennuyeuse, soit venue gâter ce qui était, du moins pour moi une si charmante amitié. Le mieux qui est l'ennemi du bien, comme souvent? Lentement, mais sûrement, nous nous éloignons l'un de l'autre, avec un peu de rancoeur peut-être; sûrement avec l'impression pénible d'une chose gâchée.»

(Le 14 oct. 1931)



Entrée dans son agenda:

Oct 15 Jeudi Ma fête La Mané avec Pierre - petite visite aux Champagne



Entrée dans son journal marron:

15 octobre - Ma fête - j'ai été comblée encore une fois; la crise financière, je ne l'aurai pas sentie en ce jour - Pierre est venu. Dieu m'est témoin que j'avais les meilleures intentions du monde; pourtant après le concert revenus chez nous, j'ai senti de nouveau tomber mon entrain - les vieilles rangaines ont été ressassées - chaque fois ce petit inventaire me laisse terriblement à plat - j'ai tenté de me dominer pour le retenir - nous essayerons encore - ... Ses lettres pourtant me font plaisir - amour-propre flatté!

Roger - Jean - Pierre - il me faut autre chose - il me faut Robert pour m'amuser vraiment... En silence, je l'ai poursuivi et voilà que me sachant admise au dîner des Poêtes - il me téléphone - j'en profite pour l'inviter à descendre avec moi - autre prétexte! Quand il m'aura vue dans ma charmante robe blanche, il me fera bien un brin de cour - Les hommages des autres poêtes vont l'émoustiller dans la suite, et au lieu d'aller au Cercle, je serai sa compagne attitrée jusqu'à 3.30 hrs du matin - Chez le critique Albert Pelletier, il sera presqu'empressé - très courtois, sûrement. Quel homme étrange qui en amour va droit au but, mais avec quel doigté, quelle fermeté, quelle douce brusquerie de sensuel super raffiné. L'amour chez lui est une chose physique qui allume une activité cérébrale ou l'en repose [?] - J'en suis sûre - et je ne m'en offusque pas - de lui, je ne m'attends à rien! ... Il ne peut pas m'aimer: tout ce qu'il a d'affection est accaparé par G. B.: du reste, m'aimer signifierait le mariage lequel, à ses yeux serait une entrave à sa vocation artistique - S'il était religieux peut-être? ... Il ne l'est pas! Mais d'entendre sa voix, de voir sa tête d'aigle, son sourire; de le savoir capable de faire rendre aux choses toute leur substance; de le savoir si jeune & déjà maître de son art et de sa pensée au point que sa poésie est un document à la fois historique scientifique & humain, - constitue l'une des rares joies qu'en ce moment je sais goûter - l'amitié - pas uniquement! J'ai toujours eu l'admiration des êtres énergiques & intelligents, à plus forte raison s'ils sont brillants et jeunes... et puis, mon Dieu, je cours après l'amour - ou ce qui lui ressemble - mais un amour qui rend intelligent, communique la vie, donne le goût de l'effort... autant d'impressions que fait naître Robert...



Entrées dans son agenda:

Oct 16 Ven. cours Jeanjean avec Aimée
Oct 17 Sam. Couture; Neilson pr thé; François Rinfret: The Beggar's Opera
Oct 18 Dim. Marche avec Germain; travail
Oct 19 Lun. Cercle Noëliste; ciné avec maman
Oct 20 Mar. Galerie des Arts: Neilson; cours apologétique Dugré
Oct 21 Mer. 1ère leçon de chant Royal
Oct 24 Sam. Mariage Leduc - Tachereau; souper des Poêtes; soirée chez M. Albert Pelletier avec Robert Choquette



Entrée dans son Ledger Full-Scap:

24 octobre 1931

Diner des Poètes

Association des auteurs canadiens suivie de la soirée chez Albert Pelletier avec Robert Choquette



Entrée dans son agenda:

Oct 26 Lun. Les Cosaques du Don; souper avec l'abbé Maillet de la Mané



Entrées dans son Leger Full-Scap:

26 octobre 1931

«Les Cosaques du Don» avec Pierre Beaudry



Entrées dans son journal marron:

Le 26 octobre 1931 - Pierre, lui, m'offre l'amour véritable, solide, mais son amour me déssèche, me rend la vie tellement terne, que ce soir je lui ai donné congé comme prétendant - Ce que la présence n'a pu réaliser, l'absence le fera-t-il? L'absence... ou le dégoût de mes dernières folies... Pas très joli à offrir, alors? - Il vaudrait mieux que cela!





Entrée dans son carnet:

Le 26 octobre 1931. Non! je ne m'étais pas préoccupée de la mesure d'indulgence à donner à mon compagnon. J'avais eu du plaisir à entendre les Cosaques - j'en étais heureuse autant que surprise... Le concert terminé nous sommes montés chez nous... Là, subitement, les vieilles rangaines me sont revenues au coeur... Alors, ai-je eu tort? ai-je eu raison? pourquoi ce soir-là plutôt qu'un autre ou que jamais? Alors je lui ai demandé de ne plus venir me voir - Voilà sans doute ce que je signifiais par mes paroles: pas prête pour une vie sérieuse & rangée... ou plutôt pas capable d'entreprendre la vie sous l'aspect d'un raisonnement continuel - oh! je sais, la fin de mes raisonnements faisait resplendir des sentiments magnifiques! Erreur! je ne les voyais pas - je cherchais à m'en convaincre!

Sur le moment, j'ai eu l'impression de rejeter ma dernière planche de salut. [fin de la page attachée]

... en compagnie d'un homme chic & jeune et bien vu: ma parole! j'éprouve aujourd'hui les impressions d'une débutante! La nature a de ces revenges! J'ai voulu vieillir trop vite et maintenant les années sautées prennent le dessus...»



Entrées dans son agenda:

Oct 27 Mar. Visite à Robert; souper chez lui; Yvette
Oct 29 Jeu. Déjeuner avec Mme Pacaud; après-midi à la galerie



Entrée dans son journal marron:

Le 29 octobre - Déjeuner avec Madame Pacaud - Est-ce possible que la mentalité soit répandue chez les anglaises que la femme cultivée n'a de rôle véritable que dans la société, dans son engrenage - que les soins domestiques voire l'élevage des enfants appartiennent à celles qui ne peuvent faire autre chose? L'éducation? vain mot! L'instruction seule compte & pour cette fin existent collèges et universités!!



Entrées dans son agenda:

Oct 30 G. Desjardins; ciné avec Maurice
Nov 1 Dim. Jeu de Ping-pong avec Germain



Entrée dans son journal marron:

1er novembre 1931 - Visite à Germaine Desjardins. Que de jeunesse et d'enthousiasme chez cette enfant. Pour elle je suis un être extraordinaire: le fait est qu'à ses côtés je me sens rajeunir: je ris & je bavarde avec un entrain que je ne me vois pas souvent! un entrain qui fait du bien... Pour elle il n'y a que l'amour & le foyer, un foyer où rayonne l'intelligence sans doute - combien différent de celui dont Mme Pacaud se fait porte-flambeau!



Entrées dans son agenda:

Nov 2 Lun. Alliance fr. avec Aimée, Jeanne Champagne, Alice Nolin, C. Bernard, G. Tremblay
Nov 3 Mar. Visite à Robert Mackay
Nov 4 Mer. Cercle
Nov 5 Jeu. Promenade en auto avec Yvette & Germaine
Nov 6 Ven. Thé Marg. Gauvreau
Nov 7 Sam. Neilson - thé; A.F.F.C.



Entrée dans son journal marron:

Le 7 novembre - Neilson a complètement oublié sa parole malheureuse d'autrefois: je ne me «gobe» plus, apparemment; à moins que ses attentions n'aliènent pas nécessairement son jugement - Nous passons maintenant d'agréables moments - il cause davantage, de sujets variés & vastes - pourtant, à ses côtés j'ai l'impression de manquer d'air & d'horizon - pourquoi? Roger me stimule & me blesse, Maurice me calmait à force de douceur, Pierre me déssèche... Que de nuances, que d'exigences!



Extrait de lettre:

«J'ai lu votre bilan! Peu importe l'impression qu'il m'a laissé... Vous savez l'importance que j'attache à ce qui n'est que ma souffrance à moi... Avant que la vie ne nous sépare, laissez-moi vous convaincre de ceci: peu importe ce dont notre vie est faite, du moment que nous restons sains de coeur & d'esprit, du moment que nous ne nous classons pas avec le bois sec et inutile.»

(Le 7 nov. /31/)



Entrée dans son agenda:

Nov 8 Dim. Germain refusé; Aliette refusée; M. Boudreault refusé



Entrée dans son journal marron:

8 novembre - Avec mon conseil Noëliste visite à Soeur Bonneau & à Sr St Gaétan. Le calme heureux de ces religieuses me ravit & me surprend toujours! De quelles grâces vivifiantes Dieu doit-il combler l'âme de ses élues pour les faire resplendir, avec une belle sécurité! Tiens! mais c'est ce que je cherche chez mon fiancé terrestre! Alors, ce serait de la folie pure que cette poursuite...



Entrées dans son agenda:

Nov 9 Lun. Courses
Nov 10 Mar. Soeur Bonneau - Ste Darie; ciné: Ph. Mount
Nov 11 Mer. Badmington avec Jean Casgrain



Entrée dans son journal marron:

11 novembre - Badmington avec Jean - en voilà un qui me déroute totalement - avec ses brusqueries aussi inattendues que ses attentions...



Entrée dans son carnet:

Le 11 novembre 1931: «En voilà un qui me déroute totalement avec ses brusqueries aussi inattendues que ses attentions.»



Entrées dans son agenda:

Nov 13 Ven. Cyr
Nov 14 Sam. Les Noölistes reçoivent Mlle Nizan; Diner au Cercle Universitaire: Dr Lacharité; René Painchaud refusé pour Cercle


Entrée dans son journal marron:

Le 14 novembre 1931 - Sam. Les Noëlistes recoivent Mlle Nizan [?] - Décidément, elles me font marcher ces petites - Quand je pense que j'ai toujours fui les associations de femmes et que me voilà à la tête d'un groupe de 25 j.f. qui cherchent à me plaire, qui me portent sur la main, et ne m'imposent pas moins des devoirs tout-à-fait opposés à mes habitudes de liberté & à mes goûts les plus précis!

Diner-causerie au Cercle avec Aimée, Dr Laurendeau, Dr Lacharité - Le cher petit - je lui plait & pourtant il ne me téléphone pas, pourquoi? Débuts pénibles, manque de clientèle ou faux bruits sur mon compte, fiancailles présumées? - Je lui plais et cela m'amuse - J'ai même à son contact un esprit endiablé qui trouve à tout matière à plaisanterie assez réussie (ce qui ne m'est pas habituelle). Comme chaque homme m'impressionne différemment - le livre intéressant que je pourrais écrire en définissant la nature & la cause de chacune de ces nuances.

Le Dr Lacharité me parait manquer de culture générale: - il est je crois dans sa spécialité une compétence réelle, mais un peu ombrageuse, un peu impatiente - l'ambition d'arriver vite doit lui créer des ennemis - qu'un peu de tact aurait pu transformer en alliés - Une telle précipitation dans la vie privée doit causer des ennuis... et puis que signifie ce souci extrêmement méticuleux de sa réputation: que cache-t-il donc qui l'affole à ce point?



Entrées dans son agenda:

Nov 18 Mer. Cercle
Nov 19 Visite à Lacharité (Mack)
Nov 20 Ven. Courses; arrivée de Marcelle Paradis
Nov 21 Sam. Bal des Wuk. cocktail-party ici



Entrée dans son Ledger Full-Scap:

Avant le Bal des Wuk
21 novembre 1931
«Cocktail»
Mariel Brodeur Marc Casgrain
Gilberte Beaulieu Jean Loranger
Irène Choquette Roland Beaulieu
Suzon Morin Marc Jarry
Paul & Guy Montpetit
Lucille Lanctôt Hennessye
Aimée Cusson [?] Bernard
Germaine & Gérard Plamondon.
Marcelle paradis Cyr
Jeanne Jean Casgrain
N'ont pu accepter:
Marguerite Gonthier Paul
Françoise St Pierre Henri Beaulieu
Aimée Leduc Taschereau
Louise Béïque Jérôme Paradis
Andrée Béïque Philippe Mount



Entrée dans son journal marron:

21 novembre 1931 Le bal des Wuk [?] : j'ai commis un impair inqualifiable en passant Jean à Marcelle P. - quand je n'avais pas le goût d'y aller en compagnie de Cyr - Pauvre Cyr, j'e suis fatiguée - il est trop vieux vraiment! J'ai besoin de me voir entourée de jeunes & beaux hommes! Impair inqualifiable puisque tous deux Cyr & Jean n'auront rien compris à mon jeu stupide, entre la chèvre & le chou!... Marcelle a passé une soirée charmante: tant mieux, mais comment n'a-t-elle rien vu, rien tenté pour simplifier la situation? Sa perspicacité n'est pas toujours en éveil, la pauvre!



Entrée dans son carnet:

Le 21 novembre: Je passe Jean à Marcelle pour le bal des Nuk[?] ... et au-retour, Marcelle Brodeur m'avoue que son cousin me trouve bien à son goût. Je ris de voir mon intuition se justifier & je me blâme de ma maladresse. Après cette soirée, je n'ai plus qu'un but: réparer l'impair commis.



Entrées dans son agenda:

Nov 22 Dim. Promenade auto avec Marcelle, Yvette, Dr Amiot; courte visite de Neilson
Nov 23 Lundi Courses; départ de Marcelle; concert Nizan avec Neilson



Entrée dans son journal marron:

Le 23 novembre - Voilà Neilson repris de son béguin pour moi! Repris? non, puisqu'il n'a pas cessé de m'aimer un peu: après le concert de Renée Nizan, je suis montée chez lui prendre une tasse de thé en toute confiance, quoique sa mère ne fût pas là: imprudence de ma part, de la sienne, indiscrétion assurément. Je ne l'aime pas, ces démonstrations ne me touchent pas du tout: il est du tempérament de Roger: trop ardent et maladroit! Mais le côté étonnant de l'affaire, c'est que je n'en éprouvais pas la moindre indignation: je comprenais sa misère tout en ne pouvant pas la soulager, même par pitié. Je l'ai repoussé sans les éclats d'autrefois qui brisaient tout & arrêtaient toutes relations postérieures. L'amour, mais ça me semble aujourd'hui un sentiment si pitoyable que je ne pouvais pas attacher la moindre importance au sien: je serai bientôt de taille à le repousser par ridicule! Ce que j'aurai fait du chemin pour en arriver là, d'où part la majorité des gens. C'était si beau, l'amour, que d'en rencontrer la manifestation sans réciprocité me faisait pleurer ... maintenant!



Entrées dans son agenda:

Nov 24 Mar. ciné avec Maurice
Nov 26 Jeu. Neilson refusé pour déjeuner; badmington avec Jean (oublie)
Nov 27 Ven. Soirée chez Mme From avec Roger



Entrée dans son journal marron:

Le 27 novembre - soirée avec Roger - Ah! comme sa figure intelligente me stimule! Ah! avoir pour mari un h. comme celui-là - ce que j'en ferais de belles & grandes choses! -



Entrée dans son agenda:

Nov 28 Souper aux huitres au 85e avec Lacharité (invitation de G. Montpetit)



Entrée dans son journal marron:

Le 28 novembre - Après le souper aux huitres du 85e, nous sommes allés au Child's Mack et moi... et là, qui n'avons-nous pas aperçu? Royal - mais ivre à ne pas marcher droit, à ne pas pouvoir couper sa sandwich, à ne pas pouvoir boire sans renverser son café sur son habit! Ce spectacle m'a bouleversée à tel point que je n'y comprenais rien moi-même - j'en tremblais de tout mon être! Sa figure exprime tant de bonté, sa bouche tant de finesse que de le voir dans cet état me produisait l'impression d'une abdication de tout idéal, de tout effort! Mais pourquoi? à cause de qui? Et qui et quoi valent la peine qu'on en meurt!! Une loque, tout ce qu'il y a de plus pitoyable comme loque humaine parce que cet homme avait en lui des possibilités pour le bien, pour l'art!



Entrées dans son agenda:

Nov 29 Visite à Marcelle Descarries
Nov 30 Lun. Thé Marielle Brodeur Germaine D.
Dec 2 Mer. cercle
Dec 3 Jeu. Badmington avec Jean C.; soirée littéraire Noëliste N.D.G. avec Jean C.; Moonlight Garden avec Jean C.



Entrée dans son carnet:

Le 3 décembre, je l'invite à m'accompagner à la soirée Noëliste de N.D.G.; son obligeance m'est très sensible 7 m'est une espèce d'appui moral qui me donne l'audace de bâcler une affaire très précieuse pour mon Cercle.



Entrées dans son agenda:

Dec 4 Ven. courses
Dec 5 Sam. Soirée chez Germaine & Gérard avec Roger
Dec 7 Lun. courses
Dec 8 Mar. courses
Dec 9 Mer. courses
Dec 10 Jeu. Partie cartes des Noëlistes au profit de Soeur Bonneau; concert avec Cyr



Entrée dans son journal marron:

Le 10 décembre - Partie de cartes Noëliste au profit de Soeur Bonneau: un succès, quoi! Certes, je me suis donnée du mal. Je me laisse naturellement envahir par ce qui me tient à coeur: bien plus je n'arrive plus à en dégager ma pensée.

ah! certain soir mon ahurissement était complet! Une femme d'organisation, moi, allons donc! La vie en serait pas tenable aux chefs d'entreprise dans de pareilles conditions! Manque d'expérience - faiblesse physique, mépris relatif pour ce genre d'occupation: lequel déterminerait mon insuffisance? D'où provenait mon impuissance à faire brève à cette préoccupation, à jouir d'un repos réel, à goûter toute entière une distraction? Maintenant que tout est fini, certains points que j'ai ménagés [?] ou constatés me font sourire. Pour ne pas succomber tout-à-fait à mon penchant, je me suis forcée à accepter de travailler tous les jours avec Royal. Tous les jours sous l'accablement des courses pressées, je venais à deux pas de refuser l'invitation, eh! bien tous les jours, je suis allée rue Atwater chanter du Fauré ou du Rimsky-Korsakof, causer de musique, oublier enfin cette trop accaparante partie de cartes. Surcroit de fatigues physiques, mais libération morale, délassement spirituel!!

À manipuler tant de choses nouvelles, à faire marcher tant de gens inconnus, à m'aventurer moi-même sur un chemin battu par tant d'experts, moi téméraire apprenti pourtant couronnée de succès, j'en suis arrivée à la conclusion que les difficultés portent en elles leurs solutions & que la source de nos faiblesses & de nos échecs peut fort bien résider dans une prudence timorée, un besoin fou de voir clair & droit devant soi, qui enlève toute place à la confiance, je devrais dire à la Providence: En voyant la salle remplie, j'ai été prise d'un orgueil légitime, je pense - Elle était le fruit de mon travail, d'un travail dont le résultat infini entre les mains de la sainte religieuse qu'est Sr Bonneau va me racheter à mes propres yeux.

Nous lui remettrons la somme de $200.-



Entrées dans son agenda:

Dec 12 Sam. Courses; ciné avec Lacharité
Dec 13 Dim. Yvette
Dec 14 Mar. Mariage Jarry - Trudeau
Dec 15 Mer. Cercle; Maurice
Dec 16 Jeu. Mariage Vallée - Létourneau; concert pour l'Aide à la femme; thé chez Mme G. Hurtubise pr Mlle Dubuc refusé



Entrée dans son journal marron:

Le 16 décembre - Ciné avec Maurice - L'amour vrai me fait rire chez Neilson - ici, son simulacre m'attendrit & m'entraîne à détruire les raisons de vivre sainement & noblement qui ont marqué ma jeunesse & font encore le meilleur & le plus cher de ma personnalité!...



Entrée dans son agenda:

Dec 20 Thé & conférence avec Mme Baskin; badmington avec Jean C.



Entrée dans son carnet:

Le 20 décembre - Badmington au 65e - plus ou moins amusant- notre groupe n'était pas homogène. Je me suis amusée à ne pas le laisser à Jeanne Aimée Leduc, toute prête à se pâmer. Il ne m'a pas offert grande résistance. Au mess, il m'a souhaité la «bonne année» mais chez nous, il ne m'a pas embrassée malgré son désir évident - j'en ai été frappée.



Entrées dans son agenda:

Dec 22 Magasinage
Dec 23 Visite à Sr Bonneau; magasinage
Dec 24 Jeu. Messe de minuit avec Lacharité à la Miséricorde; réveillon ici en famille
Dec. 25 après-midi & souper avec Robert, puis petite visite aux Coderre
Dec 28 Dim. Diner & après-midi chez Robert Choquette; soirée avec Pierre
Dec 29 Mar. Souper avec Lacharité



Entrée dans son journal marron:

30 décembre 1931 - Les jours se suivent d'une façon si étrangement terne: on dirait que j'ai reçu sur la tête un coup de massue. Je vais c. une automate avec un programme que je suis sans plaisir, ni peine, avec lassitude.



Entrées dans son agenda:

Dec 31 Danse au 65e avec Jean C.; fin de soirée chez les Letondal



Entrée dans son journal marron:

31 décembre 1931 - Maurice est venu avec l'auto de Pierre me supplier de faire avec lui une petie promenade - je n'ai pas refusé - À quelle rouerie peut conduire l'amour, tout de même! À quelle lâcheté, à quelle impudeur! Mais nous sommes tous deux de pauvres, faibles mendiants de baisers, de caresses, de tendresse.









Jacques Beaulieu
jacqbeau@canardscanins.ca
Révisé le 3 avril 2018
Ce site a été visité 12142913 fois
depuis le 9 mai 2004